International
URL courte
50742
S'abonner

Alors que Pyongyang brandit la menace de couler le porte-avion américain Carl Vinson, qui s’approche de ses côtes, le Président américain a affirmé que la Corée du Nord déstabilisait la région… Pékin appelle pour sa part Donald Trump à faire preuve de retenue.

Le Président américain Donald Trump a critiqué la politique d'«agression permanente» de Pyongyang et a estimé que les actions de la Corée du Nord déstabilisaient la péninsule coréenne, dimanche, lors d'une conversation téléphonique avec son homologue chinois Xi Jinping.

Selon Reuters, qui cite un communiqué de la Maison-Blanche, les deux dirigeants se sont accordés sur l'urgence de la menace que représente le programme nucléaire et de missiles de la Corée du Nord et se sont engagés à coordonner leurs efforts en vue de la dénucléarisation de la péninsule.

Xi Jinping a de son côté appelé M. Trump à faire preuve de retenue et a indiqué que la Chine s'opposerait à toute initiative contraire aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, relatent des médias d'État chinois.

Pyongyang a menacé dimanche de couler le porte-avion à propulsion nucléaire USS Carl Vinson, dont l'arrivée dans la région pourrait coïncider avec le 85e anniversaire de la création de l'Armée populaire de Corée (du Nord), mardi, célébration qui pourrait être l'occasion d'une nouvelle démonstration de force de la part du régime nord-coréen, voire d'un sixième essai nucléaire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

La Corée du Sud envisage des exercices avec l’USS Carl Vinson
La Corée du Nord menace de couler un porte-avions américain
Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Tags:
menaces, Donald Trump, Xi Jinping, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook