Ecoutez Radio Sputnik
    une lettre

    Coucou Adolf: des écoliers israéliens invités à écrire une lettre à Hitler

    CC0
    International
    URL courte
    1546
    S'abonner

    Une enseignante d'une école israélienne a proposé à ses élèves d'écrire une lettre adressée à Adolf Hitler, et a suscité l'indignation des parents.

    Le livre de coloriage avec un portrait d'Hitler
    © AFP 2019 ALEXANDER SCHIPPERS / ANP
    Des élèves d'une école primaire de la ville de Petah Tikva ont reçu un devoir assez farfelu consistant à écrire une lettre au leader nazi responsable de l'extermination de millions de Juifs, relatent les médias locaux.

    Dans leur lettre, les écoliers devaient se présenter, parler de leurs passe-temps favoris et de leurs amis, ainsi que faire preuve de leur connaissance concernant le dirigeant nazi et de sa politique à l'égard des Juifs.

    Le devoir a été donné à l'occasion du Yom HaShoah, Journée du souvenir pour la Shoah et l'héroïsme, qui commémore les résistants juifs de la Seconde Guerre mondiale, considérés comme précurseurs des pionniers de la nation israélienne, ainsi que les victimes de la politique nazie d'extermination du peuple juif.

    Les parents de certains élèves ont envoyé des plaintes au directeur de l'école ainsi qu'au ministère israélien de l'Éducation. Ce dernier a en réponse reconnu que l'enseignante avait « commis une erreur ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Où est passée la dépouille d'Hitler?
    Le téléphone d’Hitler vendu aux enchères aux USA
    «Hitler est une légende»: le journal intime du jeune JFK bientôt aux enchères
    Tags:
    lettre, nazisme, école, Holocauste, Adolf Hitler, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik