Ecoutez Radio Sputnik
    Mark Toner

    La Turquie frappe des Kurdes en Syrie et en Irak sans coordination avec la coalition US

    © AFP 2019 Mandel Ngan
    International
    URL courte
    11166
    S'abonner

    Le Département d’État américain s’est adressé à Ankara pour exprimer sa préoccupation au sujet des frappes aériennes récentes turques contre des positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Syrie et en Irak, qui ont été effectuées sans la coordination nécessaire avec les USA et la coalition anti-Daech, dirigée par Washington.

    Les États-Unis sont préoccupés par les frappes aériennes effectuées par la Turquie sur le territoire de la Syrie et de l'Irak, et en parlé directement à Ankara, a déclaré le porte-parole adjoint du Département d'État américain, Mark Toner.

    « Nous sommes très préoccupés, profondément préoccupés par le fait que la Turquie a effectué aujourd'hui des frappes en Syrie et au nord de l'Irak sans la coordination nécessaire avec les États-Unis ou la coalition internationale anti-Daech », a-t-il annoncé.

    « Ces frappes n'ont pas été approuvées par la coalition et ont entraîné la mort tragique de nos partenaires dans la lutte contre l'EI, y compris des membres de la milice kurde peshmerga », a déclaré M. Toner aux journalistes.

    Selon lui, les États-Unis ont souligné que toutes les opérations militaires en Irak « doivent respecter la souveraineté de l'Irak ».

    À son tour, le président turc Recep Tayyip Erdogan a fait savoir dans une interview accordée à Reuters qu'il a informé tous les partenaires, y compris la Russie, les États-Unis et le Kurdistan irakien du nord avant l'opération aérienne.

    Il a ajouté que la Turquie ne cesserait pas ses activités militaires au nord de l'Irak et en Syrie jusqu'à ce que tous les « terroristes » ne soient pas éliminés.

    L'état-major des forces armées turques a annoncé avoir mené ce mardi des opérations contre les positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Irak et en Syrie, tuant 70 militants kurdes.

    Plus tôt dans la journée, il avait été annoncé que l'aviation turque avait effectué des frappes sur les positions du PKK à Sinjar, en Irak, tuant cinq miliciens kurdes et en blessant neuf autres. De surcroît, le raid a coûté la vie à un civil.

    Ankara considère que les combattants de l'YPG sont des terroristes liés au PKK. Dans ce contexte, la Turquie avait à plusieurs reprises critiqué Washington pour avoir armé les Kurdes syriens avec qui les États-Unis combattent conjointement l'organisation terroriste Daech.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Les Kurdes appellent la coalition US à se prononcer sur les frappes turques
    Les Kurdes annoncent avoir encerclé Raqqa, le fief de Daech en Syrie
    Les Kurdes «n’admettront pas d’invasion turque» sur leur territoire
    Tags:
    frappe aérienne, coalition anti-Daech, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Mark Toner, Recep Tayyip Erdogan, Ankara, Turquie, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik