International
URL courte
2143
S'abonner

Réagissant à la décision de l'APECE de rouvrir la procédure de suivi à l'égard d'Ankara, le Premier ministre turc a déclaré qu'Ankara et Bruxelles connaissaient leurs pires relations.

Ces derniers temps, les relations entre Ankara et Bruxelles sont au plus bas, a déclaré le premier ministre turc Binali Yıldırım dans le contexte du vote de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) plaçant de nouveau la Turquie en observation.

« Nos relations avec l'Union européenne sont au plus bas ces derniers temps. Nous qualifions la décision de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe de politisée et ne correspondant pas à la réalité. La Turquie se réserve le droit de décider quelles mesures suivront », a-t-il déclaré.

Mardi, l'APCE a approuvée par 113 voix la réouverture de la procédure de suivi à l'égard de la Turquie « jusqu'à ce que les profondes préoccupations concernant le respect des droits de l'homme, la démocratie et l'État de droit soient traitées de manière satisfaisante ».

La Turquie a déjà fait l'objet d'une procédure similaire de 1996 à 2004.

La diplomatie turque a alors catégoriquement reprouvé cette décision, la qualifiant d'injuste, et a évoqué l'éventuelle révision des relations avec l'APCE.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Erdogan: la Turquie demandera des comptes à l’Europe pour son attitude hostile
Référendum en Turquie: Erdogan gagne à l’arraché et renonce à l’euro-intégration
Plus de 80 CRS choisissent de dormir dans leur fourgon plutôt quand dans une caserne jugée «trop sale»
Les gangs de rue à l’assaut de Montréal: «La répression ne servira à rien»
Tags:
Europe, Turquie, Binali Yildirim, Union européenne (UE), Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook