International
URL courte
0 160
S'abonner

Le Premier ministre britannique Theresa May s’est engagé hier à lutter contre le «tourisme». Voici un beau lapsus que le sénateur russe, Alexeï Pouchkov, n’a pas manqué d’interpréter.

« Nous allons guider le monde pour arrêter le tourisme », a déclaré hier Thèresa May lors d'un discours tenu à Bridgend, au pays de Galles. Alexeï Pouchkov, membre du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), a réagi à sa façon à cette proposition aussi insolite qu'inconsciente.

« Mme May est prête à "guider le monde pour prévenir le terrorisme". Un lapsus, mais… dans la lutte contre le terrorisme, Londres ne se met pas en avant. Il est plus facile de lutter contre le tourisme », a twitté M. Pouchkov.

Ce lapsus de la Première ministre britannique a lieu sur fond de lutte contre les terroristes qui ont organisé une série d'attentats sanglant partout dans le monde, y compris à Londres.

Le 22 mars dans l'après-midi, un homme a foncé en voiture sur des piétons devant le parlement britannique, à Londres. Les agents des forces de l'ordre l'on abattu alors qu'il essayait d'attaquer un deuxième policier. L'attaque a fait trois victimes, dont un policier de 48 ans, un homme d'une cinquantaine d'année et une femme d'une quarantaine d'années, et 40 blessés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Alexeï Pouchkov devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale
Pouchkov: menace russe pour les pays Baltes, du bluff
Libération d'Auschwitz: Merkel reconnaît le rôle des soldats soviétiques (Pouchkov)
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Tags:
lapsus, insolite, Theresa May, Alexeï Pouchkov, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik