Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau israélien

    L'État hebreu plus inquiet des troupes iraniennes à ses frontières que des terroristes

    © Sputnik . Vladimir Ostapkovitch
    International
    URL courte
    22826
    S'abonner

    Qualifient l'Iran de «menace numéro un», les autorités israéliennes annoncent que la présence permanente de troupes iraniennes sur le sol syrien est inadmissible.

    Le ministre israélien du Renseignement Yisrael Katz a déclaré qu'il voulait obtenir la « compréhension » de la partie américaine sur l'inadmissibilité de la présence militaire de l'Iran en Syrie, annonce l'agence Reuters.

    « Je voudrais obtenir une entente, un accord entre les États-Unis et Israël qui empêcherait l'Iran d'avoir en permanence ses troupes en Syrie, qu'il s'agisse de troupes terrestres, aériennes ou de la marine », a indiqué le ministre dans une interview accordée à l'agence, soulignant que ce problème devait figurer dans n'importe quel accord international sur le règlement du conflit en Syrie.

    En visite à Washington, le chef du renseignement israélien a également annoncé qu'il voulait, lors de ses entretiens avec les fonctionnaires de la Maison-Blanche et les législateurs américains, promouvoir l'idée de nouvelles sanctions contre l'Iran et le mouvement libanais Hezbollah.

    Lors du conflit syrien, l'Iran et ses alliés, dont le mouvement chiite du Hezbollah, soutiennent le Président Bachar el-Assad. Les autorités de l'État israélien qualifient l'Iran de « menace numéro un » suite à son programme nucléaire, la rhétorique hostile de ses dirigeants et le soutien de forces anti-israéliennes partout dans le monde entier.

    Israël, tout en déclarant sa non-ingérence dans le conflit en Syrie, reconnaît néanmoins avoir mené des dizaines d'opérations dans le pays voisin afin de riposter aux tirs visant son territoire ou aux tentatives d'acheminer des armes modernes aux combattant du Hezbollah.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Israël tire des missiles sur l'armée syrienne dans la province de Quneitra
    Israël rouvre sa frontière avec l'Égypte malgré la menace terroriste dans le Sinaï
    Tags:
    accord, ministère israélien du Renseignement, Hezbollah, Yisrael Katz, Iran, Israël, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik