International
URL courte
429
S'abonner

S’exprimant devant les députés allemands à Berlin, Angela Merkel a confié que le référendum turc sur la réforme constitutionnelle a affecté les relations entre l’Union européenne et la Turquie.

Le 27 avril Angela Merkel a déclaré au Bundestag (chambre basse du Parlement allemand) que les relations Bruxelles-Ankara se sont vraiment aggravées depuis le référendum en Turquie, soit après l'adoption d'une réforme constitutionnelle controversée renforçant les pouvoirs du Président turc.

«Nous respectons le droit du peuple turc d'adopter une réforme constitutionnelle», a-t-elle indiqué, mais elle est gravement préoccupée par les informations sur les fraudes au moment du vote. « Le gouvernement turc doit en tenir compte», a ajouté la chancelière.

Selon elle, «le fait que la Turquie a définitivement tourné le dos à l'Europe» à l'issue de ce référendum «ce n'était pas bon».

Auparavant, le Premier ministre turc Binali Yildirim a souligné que ces derniers temps, les relations entre Ankara et Bruxelles étaient au plus bas, dans le contexte du vote de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), plaçant de nouveau la Turquie en observation.

L'APCE a approuvé par 113 voix la réouverture de la procédure de suivi à l'égard de la Turquie «jusqu'à ce que les profondes préoccupations concernant le respect des droits de l'homme, la démocratie et l'État de droit soient traitées de manière satisfaisante».

Les drapeaux de la Turquie et de l'UE
© AP Photo / Osman Orsal
Ankara a de son côté indiqué qu'elle pourrait réviser sa position sur l'adhésion à l'UE si Bruxelles continuait à gagner du temps.

Le 16 avril, 55 millions d'électeurs turcs étaient appelés à se prononcer sur une série d'amendements constitutionnels visant à remplacer le régime parlementaire par un régime présidentiel, qui permettrait au Président Recep Tayyip Erdogan d'élargir son pouvoir exécutif, le poste de Premier ministre étant supprimé, et de rester au pouvoir au moins jusqu'en 2029.

À l'issue du décompte de 99,97 % des bulletins de vote, 51,41 % des Turcs (soit 25 156 860 personnes) se sont prononcés en faveur du renforcement des pouvoirs du Président turc.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Turquie se dote d'un nouveau navire de débarquement amphibie
Référendum en Turquie: 2,5 millions de bulletins de vote auraient pu être truqués
L’état d’urgence prolongé en Turquie pour trois mois
Référendum en Turquie: Erdogan gagne à l’arraché et renonce à l’euro-intégration
USA-Turquie: les pommes de discorde latentes
Tags:
référendum, relations bilatérales, adhésion à l'UE, relations, adhésion, Union européenne (UE), Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel, Bruxelles, Ankara, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook