International
URL courte
1313
S'abonner

La commission de suivi de la réalisation du Plan global d'action conjointe (JCPOA) sur le programme nucléaire de l’Iran se penchera, à Vienne, sur la situation autour des sanctions anti-iraniennes et sur la position américaine dans cette question, a annoncé à Sputnik le délégué permanent russe auprès de l’AIEA, Vladimir Voronkov.

Les banques et les organismes financiers des pays occidentaux, et tout particulièrement des États-Unis, ne garantissent toujours pas le plein fonctionnement de la coopération avec l'Iran et ce, en dépit de la levée des sanctions multilatérales par le Conseil de sécurité des Nations unies, a déclaré à Sputnik l'ambassadeur de Russie auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Vladimir Voronkov.

« C'est pourquoi les Iraniens se heurtent aujourd'hui à de graves problèmes, car ils ne peuvent pas atteindre le niveau de coopération économique, prévu lors de la signature de l'accord », a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que Moscou attendait de Washington l'exposé de sa position concrète sur la mise en application du Plan global d'action conjoint.

Selon Hassan Beheshtipour, observateur politique de Press TV et expert permanent de Sputnik pour les questions nucléaires, la situation actuelle embrouillée autour dudit Plan s'explique par le fait que les États-Unis ne respectent tout simplement pas leurs engagements dans le cadre de l'accord nucléaire.

« Pire, la partie américaine a substitué une notion par une autre. […] Au lieu de la "levée des sanctions" reconnue par les Européens, les Américains parlent de la "suspension des sanctions". Autrement dit, ils ont bloqué la levée des sanctions », a relevé l'expert.

Le Plan global d'action conjointe (JCPOA) est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes: les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies: les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne), ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le nucléaire iranien, pomme de discorde entre Trump et le Département d’État
Nucléaire iranien: les sanctions restent à l’ordre du jour
Ministre iranien: le retour au début du programme nucléaire est possible
Un chien du Raid poignardé par un forcené lors d’une intervention dans les Yvelines
Tags:
Plan global d'action conjoint (JCPOA), ambassadeur, Press TV, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Sputnik, Hassan Beheshtipour, Vladimir Voronkov, Vienne (Autriche), Moscou, Europe, Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook