Ecoutez Radio Sputnik
    Des véhicules turcs

    La Turquie accusée par les USA d’avoir mis en danger les militaires américains en Syrie

    © REUTERS / Khalil Ashawi
    International
    URL courte
    131517
    S'abonner

    Quelques jours après l’opération aérienne turque menée contre des positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Syrie et en Irak, le porte-parole adjoint du Département d'État américain, Mark Toner, a accusé la Turquie d’avoir exposé les soldats américains au danger, lors d’un briefing.

    Les récentes frappes aériennes effectuées par la Turquie sur le territoire de la Syrie et de l'Irak contre les Kurdes ont suscité la préoccupation des États-Unis, car les militaires américains se trouvant près du lieu de l'attaque ont été mis en danger, a déclaré Mark Toner, le porte-parole du Département d'État américain.

    « Nous avons clairement fait comprendre aux fonctionnaires turcs de très haut niveau que les manœuvres menées nous préoccupent profondément. Non seulement ils n'ont pas coordonné leurs actions avec la coalition mais ils ont menacé les soldats américains qui se trouvent dans cette région », a-t-il souligné.

    Et d'ajouter qu'unecoordination totale avec les États-Unis et la coalition anti-Daech est nécessaire.

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a fait savoir dans une interview accordée à Reuters qu'il avait informé tous ses partenaires, y compris la Russie, les États-Unis et le Kurdistan irakien avant le lancement de l'opération aérienne.

    Il a ajouté que la Turquie poursuivrait ses activités militaires au nord de l'Irak et en Syrie jusqu'à ce que tous les « terroristes » soient éliminés.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Turquie frappe des positions kurdes en Syrie et en Irak, des morts
    «La frappe d’Israël est une tentative de remonter le moral des terroristes»
    Frappe israélienne: le Kremlin appelle à respecter la souveraineté syrienne
    Moscou promet une réponse musclée à une éventuelle frappe US
    Tags:
    opération militaire, coordination, coalition, attaque, frappe aérienne, Mark Toner, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Irak, Syrie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik