International
URL courte
13140
S'abonner

Au Brésil, de grosses manifestations contre le gouvernement ont éclaté dans tout le pays. Les forces de l’ordre ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser des Brésiliens à la station de bus de Novo Rio.

La grève générale contre les réformes sociales du président Michel Temer a été déclenchée au Brésil. Afin de réprimer les manifestants, un gaz lacrymogène a été utilisé par la police à la station de bus de Novo Ria.

Les transports en commun à Salvador ne sont plus disponibles. Les trains et les bus d'autres grandes villes, telles que Rio de Janeiro, San Paolo suivront l'exemple dans la journée.

​Les syndicats se sont mobilisés pour protester contre les réformes du Président Michel Temer. Notamment, contre la réforme de la loi du travail, la loi sur la sous-traitance et surtout la réforme des retraites visant à réduire les déficits.

​Le mouvement a été soutenu par l'église catholique et plusieurs écoles privées. Ces dernières restent portes closes, les élèves pourront reprendre leurs cours le 2 mai.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Tempête dévastatrice au Brésil: un mort et 70 blessés (vidéo)
Au Brésil, la police en grève laisse faire les pilleurs
Russie et Brésil surveilleront ensemble les débris spatiaux
Brésil: 200 détenus prennent la fuite lors d'une émeute
Tags:
perturbations, gaz lacrymogènes, réformes, grève, manifestation, Michel Temer, Salvador, São Paulo, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik