Ecoutez Radio Sputnik
    Clôture de fil barbelé

    Le HCDH condamne les exécutions à la chaîne dans l’Arkansas

    © AFP 2019 Attila Kisbenedek
    International
    URL courte
    755

    «Arbitraire» et «cruauté»… Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme a dénoncé les récentes exécutions dans l’État américain d'Arkansas, réalisées de façon trop précipitée.

    Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) est hautement préoccupé par la récente exécution de quatre détenus en huit jours dans l'État américain de l'Arkansas, dont deux dans pour la seule soirée de lundi.

    L'Arkansas, qui n'avait exécuté personne de 2005 jusqu'à ce mois d'avril, a exécuté quatre détenus en huit jours, dont deux dans la même soirée de lundi. L'État prévoyait initialement d'exécuter huit prisonniers en 11 jours.

    Selon la porte-parole du HCDH, Elizabeth Throssell, le plus inquiétant dans cette situation est la motivation de ces exécutions accélérées. Le gouverneur républicain de l'Arkansas, Asa Hutchinson, avait justifié cette précipitation par la péremption à la fin du mois d'une substance très controversée utilisée dans les injections létales.

    « Cela ajoute de l'arbitraire et de la cruauté à ce processus dénoncé par l'Onu », a précisé Elizabeth Throssell.

    Le HCDH a noté que les exécutions accélérées risquaient de « priver les prisonniers de toute possibilité d'utiliser pleinement leur droit à l'appel », et de provoquer une réduction du nombre de grâces.

    L'Arkansas a exécuté jeudi soir un nouveau prisonnier, dernier d'une série de condamnés mis à mort de façon accélérée dans cet État du sud de l'Amérique, rappelle l'AFP. Kenneth Williams, reconnu coupable de meurtre, a reçu une injection létale, a annoncé dans un communiqué la procureure générale Leslie Rutledge.

    Ses avocats ont tenté jusqu'au bout jeudi d'obtenir pour leur client un sursis de dernière minute, par divers recours judiciaires jusqu'à la Cour suprême à Washington, qui ont été rejetés les uns après les autres.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La peine de mort aux USA, une industrie vacillante
    De la guillotine à l'injection létale: la peine de mort à travers les âges
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    Tags:
    peine de mort, exécution, Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH), Arkansas, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik