Ecoutez Radio Sputnik
    Séoul, protestations contre le déploiement du THAAD

    Déploiement du THAAD en Corée: le favori à la présidentielle en prône la suspension

    © AP Photo / Lee Jin-man
    International
    URL courte
    3171
    S'abonner

    La campagne présidentielle en Corée du Sud est très marquée par le déploiement du système de défense antimissile américain THAAD, et le favori de la course Moon Jae-in, candidat du Parti démocrate (opposition), entend revoir cette décision, selon son état-major de campagne.

    Le principal favori de la course présidentielle en Corée du Sud, Moon Jae-in, candidat du Parti démocrate (opposition), estime que les États-Unis doivent suspendre immédiatement le déploiement de leur bouclier antimissile THAAD dans le pays, lit-on dans le communiqué de son état-major de campagne, dont Sputnik a obtenu copie.

    « Dès le début, Moon Jae-in a indiqué que la décision sur le déploiement du THAAD avait été adoptée au mépris des procédures démocratiques et devrait être revu par la prochaine administration de la République de Corée », lit-on dans le document.

    Selon le candidat à la présidence, de telles décisions devraient être prises sur la base d'un consensus social et compte tenu des intérêts nationaux des deux parties.

    « Comme cette décision touche sérieusement à la sécurité de notre pays et entraîne des dépenses supplémentaires, elle doit être ratifiée par l'Assemblée nationale, et la Constitution modifiée», stipule le texte.

    Les sympathisants de Moon Jae-in relèvent par ailleurs que des appels à renoncer à l'accord de libre-échange entre Séoul et Washington en l'absence de consultations plein format entre les parties suscitent des questions sur la conformité à l'esprit de l'alliance américano-sud-coréenne.

    En réponse à une déclaration du Président américain Donald Trump, selon laquelle la Corée du Sud devra financer la mise en place de ce bouclier destiné à la protéger d'éventuels tirs de missiles nord-coréens, l'état-major de campagne du candidat favori a demandé la « suspension immédiate » du déploiement du THAAD, en estimant qu'il revenait au prochain gouvernement de prendre une décision en la matière.

    Selon le dernier sondage de Gallup Korea, réalisé du 25 au 27 avril, la candidature de Moon Jae-in à l'élection présidentielle du 9 mai prochain est soutenue par 40 % des électeurs, alors que son rival le plus proche Ahn Cheol-soo, candidat du Parti du peuple, n'est soutenu que par 24 % des sondés.

    « J'informe Séoul qu'il serait opportun qu'il paie. C'est un système qui coûte un milliard de dollars », avait notamment déclaré en amont le Président américain Donald Trump, tout en ajoutant qu'il voulait renégocier l'"horrible" accord de libre-échange conclu en 2011 entre les Etats-Unis et la Corée du Sud.

    Évoqué depuis des années, le déploiement du THAAD a été accéléré après de nouveaux essais nucléaires et balistiques de Pyongyang.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Séoul et Washington se renvoient la facture des missiles THAAD
    Pour les locaux, «le THAAD, c’est le Sewol qui fait naufrage avec tous les Sud-Coréens»
    Le déploiement du THAAD en Corée du Sud sape la stabilité de la région, selon Pékin
    Tags:
    déploiement, candidature, libre-échange, sondage, système antimissile THAAD, présidentielle sud-coréenne 2017, Gallup Korea, Sputnik, Moon Jae-in, Donald Trump, Pyongyang, Séoul, Washington, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik