Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel

    Un politologue allemand attend plus de souplesse de Merkel lors de sa visite à Moscou

    © AP Photo / Michael Sohn
    International
    URL courte
    2140
    S'abonner

    La prochaine visite en Russie de la chancelière allemande Angela Merkel pourrait marquer une percée dans le processus de Minsk en vue d’un règlement dans l’est de l’Ukraine, a estimé dans une interview accordée à Sputnik le politologue allemand Alexander Rahr.

    Ces derniers mois, Angela Merkel ne cesse d'insister sur la responsabilité de la Russie dans l'établissement de la paix dans l'est de l'Ukraine et exige que Moscou arrête de soutenir les « séparatistes » et retire ses conseillers militaires du Donbass, a rappelé à Sputnik Alexander Rahr.

    Le président français François Hollande arrive à Minsk
    © REUTERS / Valentyn Ogirenko

    « Et aucune critique à l'endroit de Kiev qui ne respecte pas les Accords de Minsk et n'accorde toujours pas l'autonomie requise au Donbass. Aussi, ce processus s'est-il retrouvé dans l'impasse », a constaté l'interlocuteur de l'agence.

    Il indique que Mme Merkel le veille ou pas, elle devra comprendre qu'en tant que chancelière allemande, elle répond de la réussite ou de l'échec du processus de paix dans l'est de l'Ukraine.

    « C'est elle qui a lancé ce processus. C'était son idée. À l'époque, elle a pris par la main le Président français François Hollande et l'a amené à Minsk où a commencé justement ce processus avec la participation de la Russie et de l'Ukraine. Et si ce processus échoue, ce sera par la faute de Mme Merkel », a déclaré M. Rahr.

    Et de supposer que, lors de la campagne électorale, la chancelière ne voudrait certainement pas passer pour un raté diplomatique.

    « Somme toute, elle fait confiance au peuple, et lors de sa visite en Russie, elle va sans doute essayer de comprendre ce qu'on pourrait faire pour que ce processus se poursuive », a relevé le politologue, ajoutant que l'Allemagne, qui joue le rôle de leader au sein de l'Union européenne, ne pourrait pas ignorer un pays tel que la Russie.

    À la différence des hommes politiques d'autres pays européens, ceux d'Allemagne déclarent haut et fort qu'il est impossible d'édifier l'Europe sans la Russie ni en contrepoids à la Russie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Poutine prévient Merkel sur l’intention de Kiev de saboter les Accords de Minsk
    Hollande et Merkel appellent Porochenko à respecter les accords de Minsk
    Poutine et Merkel: relations bilatérales et les accords de Minsk au menu des négociations
    Tags:
    processus de paix, règlement, accords de Minsk, Sputnik, Union européenne (UE), Alexander Rahr, François Hollande, Angela Merkel, Moscou, Kiev, Donbass, Europe, Ukraine, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik