International
URL courte
36581
S'abonner

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu, la Russie a soutenu la proposition chinoise sur la suspension des essais nucléaires de Pyongyang en échange de l’arrêt des manœuvres militaires des États-Unis et de la Corée du Sud près du territoire nord-coréen.

Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué que Moscou avait apporté son soutien à la suggestion de la Chine, selon laquelle la Corée du Nord devrait cesser de tester ses missiles balistiques.

Tous les membres du Conseil de sécurité de l'Onu ont appelé la Corée du Nord à annuler ses essais balistiques et nucléaires et à respecter toutes les résolutions du Conseil.

Dans le même temps, ils ont appelé à trouver une solution politique et diplomatique au problème nucléaire dans la péninsule coréenne.

La Chine a pour sa part proposé que la suspension des tirs nord-coréens se fasse en échange de l'arrêt des manœuvres conjointes américano-sud-coréennes près de Pyongyang.

« Dans ce contexte, la Russie a apporté son appui à la proposition de Pékin sur « un double arrêt » en tant que point de départ pour entamer les négociations politiques », a indiqué le communiqué du ministère russe.

Néanmoins, aucune décision n'a été prise à l'issue de la réunion du Conseil.

Le Conseil de sécurité de l'Onu s'est réuni le 28 avril pour discuter de la question nucléaire de la péninsule coréenne.

La Corée du Nord a mené samedi vers 05h30 heure locale (la veille, 22h30 heure de Paris) un nouvel essai d'un missile balistique dans la zone de Bukchang, au nord-est de Pyongyang, quelques heures après une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu.

Selon l'armée sud-coréenne, le missile a explosé quelques secondes après le tir.

Pour rappel, le Conseil de sécurité a adopté des résolutions le 2 mars et le 30 novembre 2016, respectivement, pour demander à la Corée du Nord d'abandonner ses programmes d'armes nucléaires et de missiles et imposer des sanctions contre ce pays.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Tir de missile nord-coréen: un «manque de respect» à la Chine, selon Trump
Dernière étape de la mise au point d’armes nucléaires en Corée du Nord
Bernie Sanders craint une guerre nucléaire avec la Corée du Nord
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Tags:
tests nucléaires, missiles, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Péninsule de Corée, Corée du Sud, États-Unis, Corée du Nord, Pékin, Chine, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook