Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel

    Merkel à Sotchi: s’agit-il d’une mission irréalisable?

    © REUTERS / Yves Herman
    International
    URL courte
    659
    S'abonner

    Le 2 mai, la chancelière allemande Angela Merkel arrivera à Sotchi pour rencontrer le Président russe Vladimir Poutine. Le politologue russe Alexeï Moukhine a déclaré à Sputnik n’attendre de cette visite aucune nouvelle impulsion sur l’Ukraine et la Syrie, deux questions suscitant des divergences particulières entre l’Occident et la Russie.

    Selon la version officielle, à Sotchi, Angela Merkel et Vladimir Poutine évoqueront le G20 qui se déroulera en juillet à Hambourg et où le Président russe pourrait rencontrer pour la première fois son homologue américain Donald Trump, mais l'Ukraine et la Syrie ne seraient évidemment pas non plus oubliées, supposent les politologues interviewés par Sputnik.

    « Que Mme Merkel le veille ou pas, elle devra comprendre qu'en tant que chancelière allemande, elle répond de la réussite ou de l'échec du processus de paix dans l'est de l'Ukraine. C'est elle qui a lancé ce processus. C'était son idée. À l'époque, elle a pris par la main le Président français François Hollande et l'a amené à Minsk où a commencé justement ce processus avec la participation de la Russie et de l'Ukraine. Et si ce processus échoue, ce sera par la faute de Mme Merkel », a notamment déclaré dans une interview accordée à l'agence Alexander Rahr, spécialiste allemand des relations avec la Russie.

    Le politologue russe Alexeï Moukhine a déclaré pour sa part à Spoutnik n'attendre de cette visite aucune nouvelle impulsion sur l'Ukraine et la Syrie, deux questions suscitant des divergences particulières entre l'Occident et la Russie.

    « Il n'est pas dans l'intérêt de l'Allemagne d'insister sur ces questions, tant en Syrie qu'en Ukraine, la politique européenne ayant été plus qu'inefficace », a relevé l'interlocuteur de Sputnik.

    Quant aux craintes exprimées par certains hommes politiques en Allemagne à propos d'une ingérence russe dans les élections du 24 septembre, le politologue Peter Schulze, de l'Université de Göttingen, a estimé qu'il ne s'agissait que d'une absurdité absolue.

    « C'est tout simplement dérisoire. […] Il n'y aura aucune ingérence dans les élections allemandes de la part de la Russie », est convaincu M. Schulze.

    Les idéalistes espèrent un redémarrage des relations russo-allemandes lors de la prochaine visite de Mme Merkel à Sotchi, évoquant notamment l'idée d'un espace économique commun de Lisbonne à Vladivostok, mais l'interlocuteur de l'agence estime que le moment n'en est pas encore venu, bien que l'Occident ait besoin d'une coopération stratégique avec la Russie.

    « J'ai été personnellement très étonné par la faiblesse de la résistance de l'économie allemande aux sanctions [antirusses, ndlr]. Quoi qu'il en soit, cela ne peut pas continuer ainsi. Les rapports économiques avec la Russie sont le dernier petit pont qui nous reste encore », a conclu l'universitaire allemand.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un politologue allemand attend plus de souplesse de Merkel lors de sa visite à Moscou
    Quels sujets Poutine et Merkel aborderont-ils lors de leur prochaine rencontre?
    Ingérence électorale russe: Mme Merkel "aurait-elle l'amabilité" de présenter ses preuves?
    Tags:
    chancelière, président, rencontre, politique, Université de Göttingen, G20, Sputnik, Peter Schulze, Alexeï Moukhine, Alexander Rahr, Donald Trump, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Göttingen, Lisbonne, Vladivostok, Hambourg, Occident, Sotchi, Syrie, Ukraine, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik