Ecoutez Radio Sputnik
    Un défilé militaire à Pyongyang

    Pyongyang accélère le renforcement de son arsenal nucléaire

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    20564
    S'abonner

    La Corée du Nord est déterminée à accélérer le développement de ses forces de dissuasion nucléaire sur fond de tensions avec les États-Unis.

    L'agence KCNA citant un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a annoncé que le pays communiste envisageait d'« accélérer au maximum » le rythme de développement de ses forces nucléaires sur fond de pressions exercées sur Pyongyang par Washington.

    Face à la « politique d'intimidation et de chantage » menée par les États-Unis, la Corée du Nord « continuera à consolider son potentiel militaire pour être en mesure de se défendre et de réaliser une frappe nucléaire préventive », affirme la KCNA.

    Cette déclaration intervient suite à l'issue des manœuvres militaires annuelles américano-sud-coréennes et au tir d'essai raté d'un missile balistique nord-coréen.

    Auparavant, le Président américain Donald Trump avait envoyé au large de la péninsule coréenne un groupe aéronaval conduit par le porte-avions à propulsion nucléaire USS Carl Vinson. La Corée du Nord a immédiatement menacé de couler le porte-avions américain « en une seule frappe ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Pyongyang change de tactique pour ses essais nucléaires
    Pyongyang: la Corée à deux doigts d’une guerre nucléaire à cause des USA
    Trump met en garde contre un "conflit majeur" avec Pyongyang
    Tags:
    dissuasion, tensions, armes nucléaires, USS Carl Vinson (porte-avions), Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik