Ecoutez Radio Sputnik
    Trump appelle «à se préparer au pire» face à Pyongyang

    Trump appelle «à se préparer au pire» face à Pyongyang

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    921572

    Pour le locataire de la Maison-Blanche, les États-Unis doivent être prêts à faire face au pire dans le dossier nord-coréen.

    Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces dernières semaines, marquées par l'envoi du porte-avions USS Carl Vinson dans la région et le récent tir raté d'un missile balistique par le pays communiste. Dans un entretien accordé au journal Washington Examiner, le Président américain a reconnu que la Corée du Nord « pesait lourd sur ses épaules » et que les États-Unis devaient s'apprêter à « faire face au pire » en ce qui concerne le problème nord-coréen.

    « Nous devons être prêts à faire ce que nous devons faire. Nous ne pouvons tolérer cela plus longtemps », a déclaré M. Trump.

    Tout en reprochant à Kim Jong-un de proférer des menaces et de « dire des choses terribles », le Président américain a souligné qu'il avait demandé à son homologue chinois Xi Jinping d'utiliser son influence pour faire pression sur la Corée du Nord en vue de la pousser à mettre fin à ses essais nucléaires et à abandonner son programme balistique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Corée du Nord : qui a peur de Donald Trump?
    Le président chinois appelle Trump à la retenue vis-à-vis la Corée du Nord
    Trump fustige la politique d'«agression» de la Corée du Nord
    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Tags:
    programme balistique, nucléaire coréen, tensions, USS Carl Vinson (porte-avions), Donald Trump, Kim Jong-un, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik