International
URL courte
8012
S'abonner

Donald Trump ne bradera pas les emplois américains à la Chine pour régler les problèmes avec la Corée du Nord, selon le secrétaire américain du Commerce.

D'après Wilbur Ross, secrétaire américain du Commerce, le Président des États-Unis n'a pas l'intention de brader les emplois américains pour régler le conflit avec la Corée du Nord.

« Nous essayons d'avoir des relations constructives avec la Chine sur tout le spectre des problèmes, dont certains sont vitaux, par exemple, la Corée du Nord. Mais je ne pense pas qu'il [Trump, ndlr] bradera des emplois américains contre une aide dans la résolution de la question nord-coréenne », a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne de télévision américaine CNBC.

Ces derniers temps, les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis sont montées d'un cran à cause des essais de missiles de l'armée nord-coréenne et des soupçons sur un nouvel essai nucléaire de Pyongyang.

Précédemment, le Conseil de sécurité nationale américain avait présenté au Président Donald Trump un rapport sur les réactions possibles des États-Unis à la menace nucléaire émanant de Pyongyang comprenant, entre autres, la possibilité d'un déploiement de l'arme nucléaire en Corée du Sud.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Corée du Nord déclare avoir mené ses «plus importants» exercices militaires
Trump fustige la politique d'«agression» de la Corée du Nord
Le président chinois appelle Trump à la retenue vis-à-vis la Corée du Nord
La Corée du Nord menace de couler un porte-avions américain
La Corée du Nord est prête à une guerre totale en cas d’agression des USA
La région militaire d'Extrême-Orient dément renforcer la frontière avec la Corée du Nord
Tags:
Donald Trump, Corée du Nord, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook