International
URL courte
17212
S'abonner

Une ville chinoise frontalière de la Corée du Nord recrute d’urgence des interprètes maîtrisant le coréen et le chinois, ce qui a suscité plusieurs rumeurs selon lesquelles Pékin se préparerait à une éventuelle guerre nucléaire entre les États-Unis et la Corée du Nord.

La ville chinoise de Dandong, située à la frontière avec la Corée du Nord, a lancé en urgence de nombreuses offres d'emploi inhabituelles.

Ainsi, les autorités de la localité cherchent à recruter dans les meilleurs délais des interprètes capables de traduire du coréen au chinois et inversement, lit-on dans le journal Korea Times.

Selon le média, le journal Oriental Daily News, basé à Hong Kong, a publié le 27 avril la photo d'un document du gouvernement chinois ordonnant aux autorités de Dandong de recruter un nombre indéterminé d'interprètes du coréen et du chinois qui devront travailler dans 10 départements de la ville, notamment dans les domaines de la sécurité des frontières, de la sécurité publique, du commerce, de la douane et de la quarantaine.

Le document ne précise toutefois pas le motif de ce recrutement inhabituel à grande échelle. Des experts et des citoyens locaux estiment néanmoins que les mesures adoptées feraient partie d'une opération de préparation à un éventuel conflit militaire entre les États-Unis et la Corée du Nord.

Lundi, le Président américain Donald Trump a déclaré dans une interview à chaîne de télévision Fox News ne pas avoir l'intention de franchir la ligne rouge avec Pyongyang, tout étant prêt à agir en cas de nécessité.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Trump ne veut pas franchir «la ligne rouge» avec Kim Jong-un
Trump «honoré» de rencontrer Kim Jong-un «dans des circonstances favorables»
Maison-Blanche: des négociations entre Trump et Kim Jong-un peu probables
Tags:
interprétation, traduction, Donald Trump, Kim Jong-un, Corée du Nord, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook