Ecoutez Radio Sputnik
    Ayatollah Ali Khamenei

    Twitter suspend la page de l’ayatollah Ali Khamenei

    © AP Photo/ Office of the Iranian Supreme Leader
    International
    URL courte
    639

    Le compte officiel du guide suprême de l’Iran, Ali Khamenei, a été suspendue par Twitter sans aucune explication.

    Ayatollah Ali Khamenei
    © AP Photo/ Office of the Iranian Supreme Leader
    Le réseau social Twitter a suspendu le compte de l'ayatollah Ali Khamenei, le guide spirituel iranien, sur lequel on pouvait trouver des nouvelles et des événements en arabe concernant sa personnalité, informe l'agence de presse iranien Mehr.

    D'après l'agence, le géant informatique américain n'a pas révélé les raisons de la suspension. Auparavant, le compte de M. Khamenei a été attaqué plusieurs fois par des pirates.

    Selon une publication récente sur la page internationale du guide suprême de l'Iran, une autre page en arabe a déjà été lancée et est bien active.

    « Suite à la suspension du compte Twitter précédent, suivez le nouveau compte en arabe de l'ayatollah Khamenei @ar_Khamenei », annonce-t-on dans un communiqué.

    Outre la page en arabe, le guide suprême de l'Iran a des comptes Twitter en anglais, en français et en espagnol.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Ali Khamenei à propos de la présidentielle US: une absence de valeurs humaines
    Iran ou Irak, Khomeini ou Khamenei? Demandez aux responsables US…
    Ayatollah Khamenei: la politique US contraire à celle de Téhéran au Proche-Orient
    Twitter coopère avec Bloomberg pour la diffusion d’actualités en continu
    Tags:
    suspension, réseaux sociaux, Twitter, Twitter, Inc, ayatollah Ali Khamenei, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik