International
URL courte
0 17
S'abonner

La grève qui se poursuit dans la ville de Tataouine et l'instabilité qui en découle risquent de favoriser l'infiltration de terroristes dans le sud du pays, estime un parlementaire tunisien.

Les « protestations sociales » durent depuis près de trois semaines dans le sud de la Tunisie. Les manifestants exigent que le gouvernement remplisse ses engagements. Or, comme le juge l'adjoint au président du parlement tunisien, Lotfi Al-Nabli, ces troubles peuvent créer un terrain fertile aux terroristes.

« Les protestataires ne prennent pas en compte la situation complexe dans le pays. Quant à leurs actions, elles freinent le développement de la région. Leurs revendications et prétentions sont infondées. La Tunisie est un pays uni et les richesses pétrolières de Tataouine [sud-est de la Tunisie, ndlr] appartiennent au pays. L'aspiration des habitants de reverser 70 % des recettes pétrolières dans le budget local met en péril l'unité nationale du pays ».

Le parlementaire précise que « la situation torpille la sécurité et la stabilité dans le sud de la Tunisie. Les terroristes peuvent en profiter et pénétrer dans le pays via sa frontière orientale ».

Al-Nabli a en outre démenti les informations parues dans certains médias et selon lesquelles l'extraction du pétrole aurait été revue à la baisse suite aux protestations. « L'extraction n'a pas cessé, le gouvernement assure la sécurité des sites de l'infrastructure pétrolière ».

Depuis le 11 avril, la ville de Tataouine connaît une grève générale. Les habitants locaux exigent la redistribution des recettes de la vente du pétrole extrait dans cette zone.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Après la Syrie, Moscou se tourne vers la Tunisie et le Maroc
Le Drian avertit d'un "risque d'éparpillement" de Daech en Tunisie et Egypte
«Tu hors de ma vue»: Mélenchon tacle Macron sur TikTok en reprenant une chanson en vogue - vidéo
Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
Tags:
menaces, manifestation, terrorisme, pétrole, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook