Ecoutez Radio Sputnik
    Pyongyang

    Enseignant US arrêté en Corée du Nord: Pyongyang confirme

    © Sputnik. Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    122942103

    La Corée du Nord a confirmé l'arrestation en avril d'un enseignant américain, dans un contexte de tensions accrues entre Pyongyang et Washington.

    Tony Kim, connu sous son nom coréen Kim Sang-Duk, a été interpellé le 22 avril à l'aéroport de Pyongyang pour avoir « commis des actes criminels hostiles à la République populaire démocratique de Corée », selon l'agence officielle KCNA.

    « Kim est désormais détenu par les services judiciaires compétents qui enquêtent sur ses crimes », indique l'agence.

    Il s'agit du troisième ressortissant états-unien détenu actuellement en Corée du Nord. Pour l'ambassadrice américaine à l'Onu Nikki Haley, cette arrestation constitue une tentative de la part de Pyongyang d'utiliser un Américain comme moyen de pression dans ses rapports extrêmement tendus avec Washington.

    Toujours selon elle, les États-Unis sont en train de rassembler des informations sur cette affaire.

    Selon les médias asiatiques, M. Kim, âgé de 55 ans, est un ancien professeur de l'Université des Sciences et de la Technologie de Yanbian en Chine, qui participait à des programmes d'aide à l'enfance dans des zones rurales de Corée du Nord.

    Auparavant, deux autres Américains avaient été détenus dans le pays communiste, dont Otto Warmbier, un étudiant de 21 ans, condamné en 2016 à 15 ans de travaux forcés pour avoir volé du matériel de propagande, ainsi que Kim Dong-Chul, un pasteur américano-coréen, emprisonné pour espionnage.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les USA utilisent la Chine pour attaquer Pyongyang
    Pour Séoul, Pyongyang est toujours un occupant
    Les États-Unis n’excluent pas un dialogue direct avec Pyongyang
    Tags:
    enseignant, arrestation, tensions, Kim Sang-Duk (Tony Kim), Nikki Haley, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik