International
URL courte
106
S'abonner

Le nombre de personnes ayant fui leur foyer depuis le début de la campagne anti-Daech dans la province de Ninive s'est élevé à 600.000, selon les données officielles irakiennes.

L'offensive visant à repousser les djihadistes de Daech de la région irakienne de Ninive et de sa capitale, Mossoul, a contraint à l'exil 600 000 réfugiés, a annoncé le ministre irakien des Migrations et des Déplacés Jasim Muhammed al-Jaf.

Parmi ceux-ci, 425 000 personnes proviennent de la partie occidentale de Mossoul et 42 000 de Mossoul-Est. Les camps de réfugiés abritent actuellement environ 467 000 personnes, indique le ministre.

Contacté par l'agence Sputnik, l'envoyé du Haut-Commissariat de l'Onu aux réfugiés en Irak Seif al Tatusi a reconnu que la situation à Mossoul était « vraiment catastrophique ». Selon lui, les résidents locaux sont contraints de quitter leur domicile face à l'insuffisance de nourriture et de médicaments.

« Les gens se rendent dans les bureaux de police depuis lesquels ils sont envoyés au centre de répartition des réfugiés dans la ville de Hamam al-Alil au sud de Mossoul. Après avoir passé des contrôlés de sécurité, ils sont répartis dans les différents camps », explique l'interlocuteur de l'agence.

À l'heure actuelle, le Haut-Commissariat aux réfugiés œuvre pour mettre en place un 12e camp pour les réfugiés de Mossoul, a fait savoir M. al Tatusi.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

À Mossoul, Daech utilise du goudron chaud contre l'armée et les civils
Des armes «made in Daesh» testées à Mossoul
Comment Daech utilise son réseau de tunnels sous Mossoul
Daech mène une nouvelle attaque chimique à Mossoul
Tags:
centre d'accueil, offensive, réfugiés, coalition anti-Daech, Etat islamique, Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Seif al Tatusi, Jasim Muhammed al-Jaf, Irak, Mossoul
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook