International
URL courte
26352
S'abonner

Les appétits s’aiguisent autour de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. La facture de 60 milliards d’euros évoquée initialement a grossi jusqu’à atteindre 100 milliards, mais les Britanniques ne sont pas disposés à la payer.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a confirmé précédemment que Bruxelles se proposait d'établir à Londres une « facture » d'environ 60 milliards d'euros après l'ouverture des négociations sur le Brexit.

Antonio Tajani, président du Parlement européen, est convaincu pour sa part que le Royaume-Uni doit rembourser à l'UE des dizaines de milliards de cotisations au titre de ses engagements dans le budget communautaire, y compris après le Brexit aux termes d'engagements précédents.

Ce mercredi, le Financial Times a écrit que Bruxelles avait augmenté ses exigences financières et évaluait les engagements financiers britanniques à 100 milliards d'euros.

« Nous ne payerons pas 100 milliards. Ce que nous devons faire, c'est discuter en détail tous les droits et devoirs », a affirmé le ministre du Brexit David  Davis dans un entretien à la chaîne de télévision britannique ITV.

La veille, le Premier ministre britannique Theresa May a promis de défendre vigoureusement et fermement les droits de ses citoyens lors des négociations sur la sortie de l'UE, ajoutant que « les négociations vont être parfois dures ».
Mme May aurait affirmé à Jean-Claude Juncker que le Royaume-Uni ne devait pas un penny à l'UE.

La décision d'abandonner l'Union européenne a été prise par les Britanniques lors du référendum du 23 juin 2016. Le 29 mars, Londres a officiellement lancé la procédure de divorce, ayant remis un préavis approprié au président du Conseil européen. En vertu de l'article 50 du traité de Lisbonne, le Royaume-Uni devra se retirer de l'UE le 29 mars 2019, deux ans après le lancement du Brexit.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Législatives anticipées en Grande-Bretagne: exit le Brexit?
Brexit: les 60 mds EUR demandés à Londres pourraient coûter très cher à Bruxelles
Le Brexit vu par les pays européens
Tags:
frais, remboursement, refus, Brexit, Union européenne (UE), Antonio Tajani, Theresa May, David Davis, Donald Tusk, Jean-Claude Juncker, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook