International
URL courte
315
S'abonner

Confrontés à des problèmes financiers, les patrons d’un des principaux médias australiens annoncent la suppression du quart de ses employés. Une décision qui a déclenché une grève des journalistes.

Les employés d'une des principales sociétés médiatiques d'Australie, Fairfax Media, se sont mis en grève de sept jours en réponse à la décision de leur administration de procéder à des coupes drastiques.

Mercredi, Fairfax Media a annoncé le licenciement de 125 employés, soit un quart du personnel de la rédaction. Face à la chute des revenus, la société a déjà procédé, l'année dernière, à des licenciements et à une restructuration.

Fairfax regroupe, entre autres, Sydney Morning Herald, Age et Australian Financial Review.

« En grève pour une semaine », a écrit sur Twitter le correspondant politique en chef du Sydney Morning Herald et d'Age, James Massola. Il a été soutenu par ses collègues, les abonnés et les défenseurs des droits des journalistes.

Il est à noter que les licenciements ont été annoncés le 3 mai, Journée mondiale de la liberté de la presse.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Au nom d’abus sur Internet, la loi sur la liberté de la presse menacée
Encore une année noire pour la liberté de la presse
15 minutes pour convaincre: que nous disent les questions posées par les journalistes?
Lapsus, gaffes ou grosses bévues, des journalistes racontent
Tags:
grève, journalistes, licenciement, Fairfax Media, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook