Ecoutez Radio Sputnik
    Situation en Syrie. Archive photo

    Mémorandum syrien: l’Onu, les USA et l’Arabie saoudite apportent leur soutien

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    438
    S'abonner

    Le mémorandum sur les zones de désescalade en Syrie est maintenant soutenu par l’Onu, les États-Unis et l’Arabie saoudite, ce qui garantit sa mise en place, indique le ministère russe de la Défense.

    Tous les acteurs intéressés ont apporté leur soutien à la signature du mémorandum sur les zones de désescalade en Syrie, notamment l'Onu, les États-Unis et l'Arabie saoudite, ce qui représente une garantie de son application, a déclaré Alexandre Fomine, le ministre adjoint russe de la Défense.

    « Les États-Unis ont joué un rôle positif à propos de la création des zones de désescalade en soutenant ces actions pour réduire les violences en Syrie, améliorer la situation humanitaire et créer des conditions pour un règlement politique du conflit », a-t-il indiqué.

    Selon Alexandre Fomine, la position constructive de l'Iran et de la Turquie, qui ont soutenu l'idée de renforcer le régime de cessez-le-feu, a joué un rôle important dans la préparation opérationnelle du mémorandum.

    Lors d'un nouveau tour de négociations internationales à Astana, les représentants de la Russie, de l'Iran et de la Turquie, pays garants de la trêve en Syrie, ont signé un mémorandum sur la création de quatre zones de désescalade en Syrie, incluant la province d'Idlib et sept autres régions. Selon ce mémorandum, tous les affrontements entre les forces gouvernementales et les groupes armés y seront stoppés à partir du 6 mai.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Défense russe qualifie de positive la position US sur les zones de désescalade en Syrie
    Le mémorandum sur quatre zones de sécurité en Syrie est adopté à Astana
    Israël s’applique à supprimer la présence militaire iranienne en Syrie
    La Russie continue à multiplier les actions humanitaires en Syrie
    Tags:
    mémorandum, négociations, ONU, Alexandre Fomine, Arabie Saoudite, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik