Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie

    Zones de désescalade en Syrie: Moscou explique l’enthousiasme de Washington

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)
    18323

    Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a expliqué pourquoi Washington a salué le mémorandum sur les zones de désescalade en Syrie.

    Le fait que les États-Unis aient salué les résultats de la récente rencontre à Astana sur la crise syrienne ne relève pas du hasard, le mémorandum sur les zones de désescalade en Syrie faisant écho aux initiatives avancées auparavant par Washington, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

    « Les États-Unis ont proposé eux-mêmes au début de cette année de cesser les violences dans les régions les plus touchées par les affrontements militaires entre le gouvernement et l'opposition armée en vue d'assurer la sécurité de la population civile. Ce n'est donc pas le fait du hasard si les États-Unis ont salué les résultats de la rencontre d'Astana, notamment le mémorandum sur les zones de désescalade », a-t-il indiqué à la chaîne russe Mir.

    Lors d'un nouveau tour de négociations internationales à Astana, les représentants de la Russie, de l'Iran et de la Turquie, pays garants de la trêve en Syrie, ont signé un mémorandum sur la création de quatre zones de désescalade en Syrie, incluant la province d'Idlib et sept autres régions. Selon ce mémorandum, tous les affrontements entre les forces gouvernementales et les groupes armés y prendront fin à partir du 6 mai.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)

    Lire aussi:

    Syrie: près d'Alep, des réfugiés retrouvent leurs villages libérés de Daech
    Des bruits de guerre en Afghanistan ou en Syrie? Non, c’est à Rio en temps de paix (vidéo)
    La Défense russe qualifie de positive la position US sur les zones de désescalade en Syrie
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Tags:
    mémorandum, Sergueï Lavrov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik