International
URL courte
41014
S'abonner

Après les frappes aériennes turques sur les positions des milices kurdes syriennes, les Unités de protection du peuple (YPG) réclament l’instauration d’une zone d'exclusion aérienne dans le nord de la Syrie, a annoncé à Sputnik la porte-parole du bataillon féminin kurde (YPJ), faisant partie des YPG, Nesrin Ebdullah.

Le peuple kurde doit être protégé contre les attaques aériennes et prône l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne dans le nord de la Syrie, a indiqué Nesrin Ebdullah à Sputnik.

« Nous insistons. Par ailleurs, nous voulons une protection face à la menace d'une opération aérienne. Nous exigeons que cette protection nous soit garantie. […] Les forces de la coalition doivent nous protéger, ainsi que les territoires que nous avons libérés », a déclaré l'interlocutrice de l'agence.

Et de souligner qu'il s'agissait d'interdire tous les vols dans la zone de la frontière syro-turque.

« Les forces de la coalition doivent aussi nous prêter des armements avec lesquels nous pourrons protéger notre peuple contre les frappes aériennes. Nous demandons des armes susceptibles de riposter à des avions », a poursuivi la porte-parole.

Selon cette dernière, l'opération aérienne turque contre les positions des Unités de protection du peuple n'ont pas fait que frapper les Kurdes, mais ont aussi provoqué une crise sur l'ensemble du territoire syrien.

Un autre interlocuteur de Sputnik, Ewwas Eli, de la direction du Parti de l'union démocratique kurde (PYD), a indiqué pour sa part que les Kurdes voulaient l'instauration d'une zone de sécurité dans le nord de la Syrie et tout au long de sa frontière avec la Turquie.

« Que ce soit un territoire au-dessus duquel aucun appareil aérien ne soit autorisé à voler. C'est ce que veut notre peuple », a-t-il martelé.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Turquie frappe de nouveau les Kurdes, 11 morts
Les Kurdes «n’admettront pas d’invasion turque» sur leur territoire
«La réaction US aux frappes aériennes turques est inacceptable»
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Tags:
porte-parole, coalition, protection, zone d'exclusion aérienne, frappe aérienne, avions, Kurdes, armements, Forces d'autodéfense kurdes (YPG-YPJ), YPJ, Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Sputnik, Nesrin Ebdullah, Ewwas Eli, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook