International
URL courte
20218
S'abonner

Lors d’une confrontation entre Daech et les talibans, dans la province afghane de Nangarhâr, les forces américaines sont intervenues en bombardant ces derniers. Interviewé par Sputnik, le député afghan Zahir Qadir estime qu’ainsi, Washington a manifesté son soutien aux terroristes de Daech.

Dans une interview accordée à Sputnik, le député afghan Zahir Qadir a raconté que lors d'une opération dans la province afghane de Nangarhâr, un important groupe de terroristes de Daech a été encerclé par les talibans.

Cependant, selon lui, l'intervention de l'aviation américaine a permis aux terroristes de Daech de fuir.

« Au moment le plus acharné des combats entre les talibans et Daech, les hélicoptères américains et ensuite les commandos américains ont ciblé les talibans, afin de sauver les terroristes [de Daech, ndlr] encerclés », a indiqué le député.

Interviewé par Sputnik, le député Muhammad Sarvar Osmani Farrahi estime que Washington soutient Daech en Afghanistan. Selon le parlementaire, les autorités américaines poursuivent leurs propres buts stratégiques en Afghanistan et c'est pourquoi elles misent sur une instabilité dans le pays.

Plusieurs observateurs politiques et ex-fonctionnaires afghans avaient déjà signalé que, selon eux, en venant en Afghanistan, Washington a joué à un jeu dangereux et essaie, en soutenant les groupes terroristes, de déstabiliser les pays d'Asie centrale.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les Talibans comptent créer leur propre «État» en Afghanistan
Pentagone: le chef de Daech en Afghanistan aurait été éliminé
Une bombe explose près d'une base militaire US en Afghanistan
Le Pentagone veut augmenter sa présence en Afghanistan
Tags:
instabilité, parlementaires, États-Unis, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook