Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem

    Damas: pas de forces sous l’égide de l’Onu dans le règlement syrien

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    6180

    Des détails logistiques du mémorandum sur les zones de désescalade en Syrie restent à discuter, mais toute participation au règlement des forces armées sous l’égide de l’Onu est exclue, selon le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem.

    « Il n'y aura pas de présence de forces internationales sous l'égide de l'Onu. La Russie, en tant que pays garant, a expliqué que des forces de police militaire et des centres de suivi seraient déployés dans les zones en question. Il n'y aura aucun rôle de l'Onu ou des forces internationales dans ces zones », a déclaré Walid Mouallem, ministre syrien des Affaires étrangères, au cours d'une conférence de presse à Damas retransmise par la télévision syrienne.

    M. Mouallem a signalé que le gouvernement était disposé à respecter le mémorandum, mais infligera une riposte résolue à toute violation de la part de tel ou tel groupe.

    Il a ajouté qu'il était encore tôt pour parler de succès à propos de la réalisation des accords.

    « Il y encore des détails logistiques dont la discussion aura lieu à Damas. Alors on verra dans quelle mesure l'accord sera respecté », a précisé le ministre.

    Le Mémorandum sur la création de zones de désescalade en Syrie a été signé le 4 mai à Astana (Kazakhstan) par les pays garants (Russie, Turquie, Iran) du cessez-le-feu en Syrie. Il est prévu de créer quatre zones de ce type : dans la province d'Idlib, à Lattaquié, à Alep et à Hama  dans le nord de la province de Homs  dans la Ghouta orientale  dans le sud de la Syrie, dans les provinces de Deraa et de Quneitra.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Moscou: les contrevenants au mémorandum syrien pourront être éliminés par la force
    État-major russe: le mémorandum syrien ne signifie pas la fin de la lutte antiterroriste
    Le mémorandum sur quatre zones de sécurité en Syrie est adopté à Astana
    Tags:
    Walid al-Mouallem, zone de désescalade, mémorandum, ONU, Turquie, Iran, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik