Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Claude Juncker

    Juncker: la France dépense trop et pas dans les bons domaines

    © AP Photo / Markus Schreiber
    International
    URL courte
    17844

    Le Président de la Commission européenne, qui s'est félicité hier de la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle en France, a critiqué les dépenses de l'État français. S'agit-il d'un message au Président élu avec qui le responsable européen se dit prêt à travailler main dans la main?

    Le Président élu français Emmanuel Macron doit mettre la main à la pâte pour remettre sur les rails le pays dont il a hérité de François Hollande, car même ceux qui saluent son élection et n'ont pas caché leur soutien à son prédécesseur constatent que le pays présente certains problèmes pour l'UE. Ainsi, le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a annoncé lundi que les dépenses de l'État français constituaient un problème.

    « Avec la France, nous avons un problème particulier… Les Français dépensent trop et ils dépensent beaucoup dans des domaines qui ne sont pas bons. Ceci ne pourra pas perdurer », a-t-il déclaré à Berlin le lendemain de l'élection à la tête de l'État français de l'ex-ministre de l'Économie.

    Rappelons que peu après la divulgation des résultats du second tour de la présidentielle, Jean-Claude Juncker a salué la préférence des Français, soulignant qu'il était heureux qu'ils « aient choisi un avenir européen ».

    Le Président de la Commission européenne a en outre souligné que le programme d'Emmanuel Macron était compatible avec l'ordre du jour de la Commission européenne. « Nous avons les mêmes objectifs : consolider la politique de défense européenne et l'Union économique et monétaire ainsi que travailler sur les réformes sociales », a-t-il indiqué, ajoutant qu'il était prêt à agir avec Emmanuel Macron main dans la main pour la mise en place des valeurs paneuropéens.

    Candidat européiste Emmanuel Macron a été élu Président de la République dimanche 7 mai avec 66,06 % des voix selon les résultats quasiment définitifs portant sur 99,99 % des inscrits. 33,94 % des Français ont voté pour l'eurosceptique Marine Le Pen. Le second tour a été notamment marqué par une forte abstention (25,38 %), du jamais vu depuis 1969. Les blancs et nuls approchent les 9 % des inscrits (plus de quatre millions), ce qui constitue également un record pour une présidentielle.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Retrouvailles: Hollande promet d’être toujours aux côtés de Macron
    Macron a une astuce pour obtenir la majorité parlementaire
    Le ministre de la Défense de Hollande futur Premier ministre de Macron?
    Tags:
    dépenses, Commission européenne, Union européenne (UE), Emmanuel Macron, Jean-Claude Juncker, Europe, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik