International
URL courte
91224
S'abonner

Les récentes déclarations du Président turc sur le statut de Jérusalem ont provoqué l'ire de l'État hébreu.

L'ambassadeur turc en Israël Kemal Okem a été convoqué par le ministère des Affaires étrangères de l'État hébreu suite aux déclarations de Recep Tayyip Erdogan qui avait appelé les musulmans à se rendre au mont du Temple à Jérusalem pour soutenir les Palestiniens.

« Ceux qui violent systématiquement les droits de l'homme dans leur propre pays ne devraient pas faire la morale à la seule démocratie de la région. Israël protège la liberté de culte pour les juifs, les musulmans et les chrétiens, et continuera à le faire en dépit des diffamations infondées à son égard », lit-on dans une déclaration ministérielle.

Lundi soir, le dirigeant turc a qualifié Israël de « raciste et discriminatoire », indiquant à la cérémonie d'ouverture du International Forum on Al-Quds Waqfs à Istanbul que « chaque jour d'occupation de Jérusalem est une insulte pour nous tous ».

Plus tard dans la journée, lors d'une rencontre à Istanbul avec le Premier ministre de l'Autorité palestinienne Rami Hamdallah, M. Erdogan a « confirmé la nécessité de s'associer pour protéger Jérusalem des tentatives de judaïsation », selon l'agence de presse palestinienne Maan.

Ces déclarations ont suscité de virulentes réponses de responsables israéliens. « Ils est surprenant qu'Erdogan, qui dirige un État qui a occupé Israël pendant 400 ans, nous fasse la leçon sur la façon de gérer notre ville », a estimé le maire de Jérusalem Nir Barkat.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Moscou: Jérusalem-Est future capitale de la Palestine, Jérusalem-Ouest celle d’Israël
Enhardi par l'arrivée de Trump, Israël veut construire 566 logements à Jérusalem-Est
La Palestine ne reconnaîtra plus Israël si Trump transfère l'ambassade US à Jérusalem
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik