International
URL courte
27660
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a plaisanté lorsqu'il a été interrogé sur la démission du chef du FBI James Comey et son impact éventuel sur les négociations avec le secrétaire d’État Rex Tillerson.

Avant le début des négociations entre le secrétaire d'État Rex Tillerson et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, les journalistes américains ont assailli de questions les chefs de diplomatie des deux pays. Une journaliste américaine a demandé à Sergueï Lavrov si les négociations étaient en lien avec la démission du directeur du FBI James Comey.

« Il a été limogé ? Vous plaisantez ? », a-t-il répondu.

Les reporters voulaient également savoir si MM. Lavrov et Tillerson allaient discuter d'un plan de mise en place de zones de désescalade en Syrie, mais les deux ministres ont laissé la question sans réponse.

Sergueï Lavrov s'est rendu aux États-Unis en visite de trois jours. Il est prévu que sa rencontre avec Rex Tillerson durera deux heures et portera entre autres sur la Syrie et l'Ukraine. Ensuite le ministre russe sera reçu par le Président américain Donald Trump.

Enfin, Sergueï Lavrov prendra l'avion pour l'Alaska où il participera, le 11 mai, à une rencontre ministérielle du Conseil arctique.
Commentant la question sur le lien entre la visite de Lavrov et la démission de Comey, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères

Maria Zakharova a noté qu'en Russie de telles questions servaient de sujet pour un poster de motivation, tandis que les médias américains les prenaient au sérieux.

« Ils suivent le principe : "Coïncidence" ? Je ne crois pas », a-t-elle expliqué.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Face aux contradictions US, Lavrov se réfère uniquement aux positions de Trump
La rencontre Lavrov-Trump fixée pour ce mercredi
Lavrov-Tillerson: le dossier ukrainien passe à la trappe
Lyon instaure de nouvelles restrictions pour freiner l'épidémie de Covid-19
Tags:
impact, démission, négociations, Barron Trump, Rex Tillerson, James Comey, Sergueï Lavrov, Alaska, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook