Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Le danger le plus sérieux pour la Grande-Bretagne serait-il... Macron?

    © REUTERS / Christian Hartmann
    International
    URL courte
    19813
    S'abonner

    Deux jours à peine se sont écoulés depuis l'annonce des résultats de la présidentielle française, et certains se hâtent déjà à faire des pronostics pour les années à venir. Ainsi, selon un journaliste du magazine Vice, Emmanuel Macron fera payer le Royaume-Uni pour le Brexit et précise comment... en termes forts.

    La personnalité d'Emmanuel Macron, à peine élu, fait déjà couler beaucoup d'encre, dans ce cas précis, sur le Brexit. Comme l'estime le journaliste Sam Kriss, pour le magazine canadien Vice, arrivé au pouvoir dans l'Hexagone, le fondateur du mouvement En Marche ! « va faire payer cher » les Britanniques pour la sortie de l'UE. Comment est-il parvenu à cette conclusion ? Nous présenterons les grandes lignes de son raisonnement. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'y va pas de main morte.

    Peu avant le dimanche fatidique en France, les Britanniques ont participé à un sondage les invitant à nommer le candidat français qui, selon eux, serait le meilleur pour le Royaume-Uni. Résultat : parmi ceux qui ont voté « Rester dans l'UE » au référendum sur le Brexit, la plupart ont préféré Macron. Quant aux partisans du Brexit, à l'inverse, ils ont préféré Le Pen.

    Bien que le journaliste ne soit pas trop inspiré par la candidature de la présidente du Front national, il croit tout de même que les « partisans » britanniques du FN ont eu raison. Cependant, cela dépend tout de même de ce que l'on entend lorsqu'on parle d'un avenir meilleur pour la Grande-Bretagne, car s'il s'agit d'intérêts nationaux, cet avenir devient moins clair.

    Macron
    © REUTERS / Gonzalo Fuentes
    Le journaliste craint que celui qui est finalement sorti gagnant de l'élection ne « baise » le Royaume-Uni. « Ce banquier chic, jeune et beau », qui a conquis le cœur des Britanniques de la classe moyenne peut les « baiser » comme seuls les banquiers élégants savent le faire, précise-t-il.

    L'article dramatise à souhait : à cause d'Emmanuel Macron, cet « ange destructeur », le feu éclatera pour tout brûler sur les îles Britanniques, met en garde l'auteur. Le Président élu français va demander d'énormes compensations pour le départ de l'Angleterre de l'UE, va causer la destruction des exportations et des industries britanniques et ça sera une Grande-Bretagne éloignée de ses voisins… « Et nous le mériterons », résume-t-il.

    Après tout, il s'avère que les opposants du Brexit sondés ont compris que la Grande-Bretagne « n'était plus un pays » dans le sens habituel : « Nous sommes un État paria […] un pays comme la Rhodésie ou Israël, dont les intérêts ne sont défendus que par une minorité profondément déplaisante ».

    Entre-temps, le journaliste fait part d'une vision optimiste au cas où Marine Le Pen aurait été élue. Selon lui, elle aurait été la meilleure défenseur du Royaume-Uni, donc il n'y aurait eu « aucune préoccupation réelle pour l'avenir ». De même, Mme Le Pen voulait que la France quitte également l'UE.

    Quant à Emmanuel Macron, il ne va pas détruire la Grande-Bretagne parce qu'il la hait, poursuit l'article. Ce n'est pas seulement qu'il soit un europhile passionné et il ne serait jamais motivé par quelque chose d'aussi irrationnel que la vengeance. Il doit maintenant diriger un pays de 66 millions de citoyens et pour y établir de la discipline il pensera à utiliser quelqu'un d'autre comme exemple. Ainsi, l'ancien ministre de l'Économie « fera tout son possible pour assurer que la Grande-Bretagne soit réduite à la misère jusqu'à ce que nous tombions dans la mer. »

    Alors qu'il existe différentes façons d'organiser la société, les citoyens tant britanniques que français ont dû faire un choix difficile entre le système actuel « dans toute sa laideur et sa bêtise » ou le vide, entre le déclin du capitalisme ou l'incarnation politique de son déclin.

    « C'était le choix que nous avons fait face au référendum de l'UE. Le même désagréable dilemme a été lancé à la France ce week-end », explique le journaliste.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Sur l’UE, «Emmanuel Macron, c’est la même chose que François Hollande»
    Clairvoyance? L’élection à peine finie, TF1 diffuse un film sur la victoire de Macron
    Retrouvailles: Hollande promet d’être toujours aux côtés de Macron
    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Tags:
    sortie de l'UE, danger, Union européenne (UE), Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Royaume-Uni, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik