Ecoutez Radio Sputnik
    Hillary Clinton

    Hillary Clinton reste muette sur le limogeage de Comey

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    985

    L'ancienne secrétaire d'État Hillary Clinton n'a pas souhaité réagir au licenciement du directeur du FBI, James Comey, qui est survenu la veille et a fait beaucoup parler depuis lors.

    Hillary Clinton a catégoriquement refusé de s'exprimer à propos du limogeage de James Comey, l'ex-directeur du FBI, qui a conduisait une enquête contre elle et qu'elle accusait de sa défaite à la présidentielle américaine.

    « Sans commentaires », a répondu Mme Clinton, citée par CNN, à la question de savoir son avis sur le licenciement du directeur du FBI.

    Mardi 9 mai, Donald Trump a limogé James Comey, le patron du FBI en poste depuis 2013. Le Président américain a expliqué sa décision, prise sur la recommandation du procureur général Jeff Sessions, par le fait que M. Comey n'était pas en mesure de remplir ses fonctions de manière efficace. Selon le Président, ce dernier « a perdu la confiance de presque tout le monde à Washington ».

    James Comey menait une enquête sur la prétendue intervention de la Russie dans la présidentielle américaine, enquête qui n'a conduit à aucune révélation.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Donald Trump renvoie le directeur du FBI
    Clinton blâme le «WikiLeaks russe» et le FBI pour sa défaite, Trump réplique
    La visite en Russie d’un ex-conseiller de Trump intéresse le FBI
    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    Tags:
    licenciement, accusations, enquête, campagne présidentielle, élection présidentielle, commentaires, James Comey, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik