Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Les médias US sont en pleine «agonie intellectuelle», d’après Zakharova

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    33572

    Commentant la couverture de la rencontre entre Sergueï Lavrov et Donald Trump, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangère Maria Zakharova a déclaré que les médias américains étaient pris dans une «agonie intellectuelle».

    La rencontre de mercredi entre le Président des États-Unis Donald Trump et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est déroulée sans que les journalistes y soient admis. Seuls deux photographes personnels de Trump et de Lavrov étaient présents, fait qui a indigné de nombreux journalistes américains.

    « Nous n'avons pas composé les listes. C'était la prérogative de la partie américaine », a expliqué Mme Zakhrova.

    Elle a précisé que les images prises par le photographe du ministre ont été mises en ligne sur le site du ministère et sur les réseaux sociaux et qu'elles étaient accessibles gratuitement.

    Sergueï Lavrov, Donald Trump et l'Ambassadeur Sergey Kislyak lors d'une réunion à Washington.
    Sergueï Lavrov, Donald Trump et l'Ambassadeur Sergey Kislyak lors d'une réunion à Washington.

    « Aussi, inutile de dire que Moscou est de nouveau coupable d'un complot aux États-Unis. Je crois que dans cette situation tout le monde comprend qu'une véritable hystérie a gagné les médias américains. On pourrait même parler d'une "agonie intellectuelle" », estime la diplomate.

    Elle a ajouté qu'au cours de la conférence de presse de Sergueï Lavrov, consacrée aux résultats de sa visite à Washington, la plupart des journalistes, au lieu de s'intéresser à des questions concrètes, posaient des questions sur « l'ingérence russe » dans la présidentielle américaine et sur la démission du directeur du FBI James Comey, bien qu'il fût « absurde » d'interroger un ministre russe sur des désignations et des licenciements dans un pays étranger.

    « Étant donné que la question la plus fréquente posée par les médias américains à Lavrov au cours de son séjour à Washington consistait à « commenter le licenciement du directeur du FBI » et que la sphère médiatique américaine a littéralement explosé à propos de la prise de photos protocolaires pendant la rencontre entre le ministre russe et Trump, on pourrait croire que l'espace médiatique américain se trouve dans une agonie intellectuelle », a-t-elle écrit sur Facebook.

    Mercredi 10 mai, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est rendu aux États-Unis où il a rencontré le Président Donald Trump et le secrétaire d'État Rex Tillerson.

    Une journaliste américaine a demandé à M. Lavrov si les négociations étaient en lien avec la démission du directeur du FBI.

    « Il a été limogé ? Vous plaisantez ? », a-t-il répondu.

    Le 9 mai, Donald Trump a limogé le directeur du FBI James Comey déclarant que celui-ci n'était pas en mesure de diriger le Bureau d'une manière efficace.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Rencontre Lavrov–Tillerson à Washington: Ukraine et Syrie au menu
    La rencontre Lavrov-Trump fixée pour ce mercredi
    Poutine et Trump se rencontreront en juillet en Allemagne
    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    Tags:
    agonie, médias, FBI, Donald Trump, James Comey, Sergueï Kisliak, Sergueï Lavrov, Washington, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik