Ecoutez Radio Sputnik
    Le vice-chef de la diplomatie russe Mikhaïl Bogdanov

    La Russie prête à servir d'intermédiaire entre l'Iran et les USA

    © AFP 2019 FABRICE COFFRINI
    International
    URL courte
    3210
    S'abonner

    Moscou se déclare prêt à assurer une médiation dans le dialogue entre Washington et Téhéran, sur fond de durcissement de la rhétorique US à l'égard de la République islamique.

    La Russie est disposée à servir d'intermédiaire dans les négociations entre les États-Unis et l'Iran, bien que ce processus risque de s'avérer difficile, a annoncé aux journalistes Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre russe des Affaires étrangères.

    À la question de savoir si Moscou pourrait assurer une mission de médiation entre Washington et Téhéran, le vice-chef de la diplomatie russe a répondu que ce travail « ne cessait jamais ». « C'est très difficile, mais il n'existe pas d'autre solution », a-t-il affirmé.

    Auparavant, le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a estimé que l'accord sur le nucléaire iranien conclu entre la République islamique et le groupe des Six « échouait » à remplir ses objectifs. Selon lui, l'Iran pourrait potentiellement « emprunter le même chemin que la Corée du Nord » pour se doter d'une arme nucléaire.

    En avril dernier, Donald Trump avait demandé aux agences fédérales US d'examiner la levée des sanctions contre l'Iran, contenue dans l'accord sur le nucléaire de 2015, en vue de déterminer si cette mesure correspondait aux intérêts de la sécurité nationale.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trump toujours déterminé à mettre fin à l’accord nucléaire avec Téhéran
    Soutien à la Syrie: Trump examine le durcissement des sanctions contre Moscou et Téhéran
    Décret Trump: Téhéran dénonce une «insulte» contre le peuple iranien
    Tags:
    tensions, relations, dialogue, programme nucléaire iranien, Donald Trump, Rex Tillerson, Mikhaïl Bogdanov, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik