Ecoutez Radio Sputnik
    Rencontre de Trump et Lavrov

    Photos de la discorde Trump-Lavrov: hystérie «absurde», selon le photographe de l'entrevue

    © Photo. RUSSIAN FOREIGN MINISTRY
    International
    URL courte
    7232
    S'abonner

    Le correspondant russe Alexander Scherbak a qualifié la polémique autour des photos prises lors de la rencontre entre Donald Trump et Sergueï Lavrov, puis publiées par le ministère russe des Affaires étrangères d'«absurdité», alors que le tournage a été réalisé en conformité à la réglementation générale.

    Alors que la publication des images du tête-à-tête entre Donald Trump et Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, a suscité une vive polémique dans les médias américains, le correspondant photo de l'agence de presse russe TASS Alexander Scherbak, qui était présent au rendez-vous, a qualifié ce buzz d'« absurdité ».

    « Je m'adresse aux journalistes américains, je les prie de ne pas perdre leur dignité professionnelle et de ne pas transférer l'échec de leur organisation du tournage et de la présence de journalistes sur d'autres personnes. Je travaille comme correspondant photo depuis longtemps et, à vrai dire, c'est la première fois que je me heurte à une telle absurdité et à de telles accusations aberrantes », a-t-il écrit sur Facebook. Un billet du photographe, que Maria Zakharova, porte-parole du ministère des Affaires étrangères a par la par la suite partagé.

    Les photos ont été prises en pleine conformité avec les règles généralement acceptées, a précisé M. Scherbak, stupéfait par la situation. Selon les conditions du travail courantes du ministère russe des Affaires étrangères et de l'agence TASS, le photographe fournit une partie des images au ministère pour publication gratuite sur la page officielle et sur d'autres plateformes et une partie à son agence.

    Traditionnellement, la liste des représentants de médias qui couvrent tel ou tel déplacement doit être déposée à l'avance et tout le monde sait qui représente quel média.

    « Dans le tournage de la rencontre entre Donald Trump et Sergueï Lavrov, il n'y a eu rien d'inhabituel », a poursuivi le correspondant. « On m'a présenté une jeune fille photographe qui travaille là [à la Maison-Blanche] et l'on m'a demandé de rester près d'elle, car elle connaissait le protocole. Je suis venu photographier avec deux appareils seulement, laissant toutes mes possessions, y compris mon portable, dans une autre pièce, comme on me l'avait demandé auparavant. »

    Maria Zakharova a pour sa part indiqué que les États-Unis n'avaient jamais demandé de ne pas publier les photos en question.

    « Le format du tournage ne prévoyait pas la confidentialité des images (je ne crois pas au fait que j'écrive ces mots : aux USA, les médias sont indignés par la publication des photos officielles !) », a fustigé Mme Zakharova, ajoutant que « la partie américaine n'a pas demandé de ne pas publier les photos ».

    De même, la diplomate a invité à imaginer ce qui serait survenu si les photos de la discorde n'avaient pas été rendues publiques par la Russie :

    « Quelque temps plus tard, ces photos auraient fuité au Congrès, au Sénat, pour ensuite atteindre CNN ou auraient été présentées comme "une preuve secrète d'un complot des Russes avec Trump", les dates et les circonstances des rencontres auraient été déformées et la société américaine aurait été dupée. »

    « Il ya quelqu'un pour organiser une interview avec CNN pour leur demander quel effet ça fait d'être plus bas que terre ? », a-t-elle d'ailleurs lancé.

    La Maison-Blanche a par la suite confirmé que toutes les procédures nécessaires ont été respectées lors de l'admission du photographe de TASS à la rencontre.
    De vives discussions ont embrasé les médias américains à propos de l'admission d'un photographe russe à l'entrevue entre Donald Trump et Sergueï Lavrov, après que le ministère russe des Affaires étrangères ait publié des photos prises lors de la rencontre en question, qui s'est tenue mercredi à Washington. Plusieurs journalistes américains se sont indignés de ne pas avoir été autorisés à couvrir la réunion.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Poutine et Trump se rencontreront en juillet en Allemagne
    Liens entre Trump et la Russie? Quelques manifestants américains réclament une enquête
    Trump compte travailler avec la Russie pour résoudre les conflits mondiaux
    Trump veut des relations mutuellement bénéfiques avec la Russie
    Face aux contradictions US, Lavrov se réfère uniquement aux positions de Trump
    Tags:
    photographe, réactions, médias, publication, photo, polémique, rencontre, Maria Zakharova, Sergueï Lavrov, Donald Trump, Washington, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik