Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin

    Renseignement US: vers une politique russe plus décidée et moins prévisible

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    5132

    Dans son rapport au Congrès, le directeur du renseignement US estime que la Russie continuera à promouvoir son statut de puissance mondiale et à faire de la modernisation militaire sa priorité nationale. Le document n'omet pas d'évoquer la prétendue propagande dont Moscou se sert pour parachever ses objectifs. Un poncif.

    Le renseignement américain considère que la politique menée par la Russie deviendra prochainement plus décidée et moins prévisible, affirme le directeur du renseignement national Daniel Ray Coats dans son rapport adressé au Congrès américain.

    « En 2017, la Russie deviendra apparemment plus décidée dans les affaires internationales, moins prévisible à l'encontre des États-Unis et plus autoritaire dans sa politique intérieure. La possibilité de Moscou d'influencer la situation sur le champ de bataille en Syrie, l'émergence de gouvernements populistes prorusses en Europe, peuvent inciter le Président russe à des anticipations qui promouvront le statut de la Russie en tant que grande puissance », lit-on dans le rapport.

    Le renseignement américain considère qu'en 2017, le PIB russe croîtra de 1,3 % et en 2018 de 1,7 %, tout en soulignant qu'il s'agit d'estimations d'entreprises commerciales.

    « Nous estimons que la Russie continuera à fournir un soutien militaire au régime d'Assad pour obtenir un règlement politique [en Syrie, ndlr], mais à ses conditions », est-il indiqué.

    Et d'ajouter que la Russie profitera du « populisme grandissant en Europe » pour obtenir la levée des sanctions décrétées à son encontre.

    Le rapport comporte en outre des accusations traditionnelles selon lesquelles la Russie utiliserait de la propagande pour parachever ses objectifs politiques.

    En outre, le renseignement américain estime que la Russie continuerait de faire de la modernisation militaire sa priorité nationale, et ce malgré le fait que « les sanctions, la chute des prix de pétrole et les problèmes économiques systématiques freinent la réalisation des tâches militaires clés. »

    « La Russie développe un large éventail d'armes nucléaires, conventionnelles et asymétriques pour atteindre une parité qualitative avec les États-Unis », conclut le rapport.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Absorbé par la «menace russe», le chef du FBI n’a pas vu venir son limogeage
    La "menace russe" largement exagérée par la CIA
    Effrayer ses citoyens par la «menace russe»? Une tendance dangereuse, selon Moscou
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Tags:
    armements, sanctions, Congrès général du peuple (Yémen), Daniel Coats, Europe, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik