International
URL courte
241051
S'abonner

Suite au rapprochement d’un Su-30 russe, un avion-espion américain aperçu le 9 mai au-dessus de la mer Noire a changé de trajectoire et s’est éloigné de la frontière russe.

Un avion de chasse Su-30 des forces aérospatiales russes a été envoyé le 9 mai dans la région de la mer Noire afin d'intercepter un avion-espion américain qui s'approchait du territoire russe, a fait savoir ce vendredi le ministère russe de la Défense.

« Le 9 mai, autour de midi, heure de Moscou, le dispositif de contrôle de l'espace aérien au-dessus des eaux internationales a détecté une cible aérienne qui s'approchait de la frontière russe », a-t-on indiqué au ministère russe de la Défense.

« Un chasseur Su-30 de la protection antiaérienne du district militaire du Sud a été mobilisé afin d'intercepter la cible », a poursuivi le ministère.

L'armée russe a en outre expliqué qu'après le rapprochement avec le Su-30 russe l'avion-espion américain avait modifié sa trajectoire et était retourné à son aérodrome.

« Lors du rapprochement à distance sécurisée, le pilote du chasseur russe a identifié à vue l'objet aérien comme un avion-espion P8A Poseidon », a fait savoir le ministère russe de la Défense.

Selon lui, le Su-30 a effectué une manœuvre de « salutation », suite à quoi l'avion américain a changé d'itinéraire pour s'éloigner de la frontière russe. Le chasseur russe a quant à lui regagné son aérodrome de stationnement.

Cet incident fait suite au rapprochement entre des avions russes et américain au large de l'Alaska, qui a eu lieu la semaine dernière. Plusieurs chasseurs de l'U.S. Air Force avaient été alors mobilisés d'urgence pour intercepter des Tu-95 et des Su-35 russes opérant dans l'espace aérien international.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Le ministère de la Santé confirme plus de 45.000 contaminations en 24h
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook