International
URL courte
0 40
S'abonner

Bien que les électeurs sud-coréens attendent beaucoup de leur nouveau Président Moon Jae-In, l’écart entre ces attentes et la réalité est immense, a estimé dans un entretien avec Sputnik Kim Jeong, professeur à l’Université des études nord-coréennes.

Le problème du déploiement du bouclier antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud est encore plus conflictuel que celui des « femmes de réconfort », et il ne sera pas facile pour le nouveau Président du pays Moon Jae-In de prendre position sur ce sujet, a déclaré à Sputnik l'expert sud-coréen Kim Jeong.

« On ne dira pas que le problème du déploiement du THAAD ait divisé la société en deux, mais il est tout à fait évident que c'est une question conflictuelle. Aussi, sera-t-il très difficile pour le Président de prendre position sur cette question, tant qu'on ignorera si l'opinion a changé d'attitude après l'élection », a précisé l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que, quant au problème des « femmes de réconfort », bien que 80 à 90 % des Sud-Coréens soient favorables à de nouvelles négociations, il sera difficile à M. Moon d'initier de telles négociations dans un proche avenir, vu l'attitude du Japon.

Tokyo estime que le problème des « femmes de réconfort » a été résolu de façon définitive, mais le président Moon Jae-in a fait allusion jeudi devant les journalistes à la possibilité d'annuler l'accord signé avec le Japon sur l'esclavage sexuel de femmes coréennes au cours de la Seconde Guerre mondiale, en soulignant que la plupart des Sud-Coréens ne pouvaient accepter l'accord conclu par leur précédent gouvernement.

« Bien que les électeurs attendent toujours beaucoup de l'arrivée au pouvoir de Moon Jae-In, l'écart entre ces attentes et la réalité est immense », a prévenu l'expert, expliquant que le nouveau Président qui représentait la minorité au parlement devrait former une solide coalition politique pour pouvoir exercer sa politique intérieure et extérieure.

Et de conclure que les électeurs sud-coréens devraient par conséquent tempérer leurs attentes.

Sur l'attitude à adopter face à la Corée du Nord, le Président sud-coréen nouvellement élu est plutôt solidaire avec l'administration du Président américain Donald Trump, prévoyant tant des sanctions contre Pyongyang que son implication dans le dialogue, mais les repères de Séoul et de Washington sont différents sur cette question.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Séoul veut régler le dossier THAAD en coopération avec les USA et la Chine
THAAD: Trump réussira-t-il à faire payer Séoul?
Le THAAD en Corée du Sud prêt à intercepter les missiles nord-coréens
Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Tags:
président élu, déploiement, Femmes de réconfort, défense antimissile, système antimissile THAAD, Seconde Guerre mondiale, Sputnik, Kim Jeong, Moon Jae-in, Donald Trump, Corée du Nord, Corée du Sud, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook