International
URL courte
6320
S'abonner

Après avoir publié début mai des données révélant la technologie d’espionnage électronique Archimedes, WikiLeaks met en ligne un nouveau lot de documents liés à deux instruments de cyber-espionnage utilisés par la CIA.

Le site lanceur d'alerte WikiLeaks a publié une autre partie des documents confidentiels de la CIA qui décrivent deux instruments de cyber-espionnage utilisés par le service de renseignement américain.

Le premier des documents publiés ce vendredi est consacré à un mécanisme baptisé AfterMidnight. L’instrument est composé de plusieurs programmes plus petits, désignés comme Gremlins. Ces derniers, visant à accumuler l’information sur le travail des programmes concrets sur un ordinateur contaminé, perturbent le fonctionnement des éléments du logiciel ou sont utilisés pour un soutien technique d’autres Gremlins.

Le deuxième lot des données décrit le logiciel malveillant Assassin. On peut l’installer à distance sur des ordinateurs équipés du logiciel Microsoft Windows. Ce programme accompli en même temps un travail sur les processeurs du système.

Auparavant, le 7 mars, le site WikiLeaks avait révélé plus de 8 700 documents conservés dans le réseau interne du Centre américain de cyber-renseignement, basé dans les locaux de la CIA. Les documents révélés décrivent les programmes malveillants visant à prendre le contrôle d'appareils électroniques, comme des smartphones ou des téléviseurs connectés, afin d'espionner leurs utilisateurs.

Se référant aux documents confidentiels, le site WikiLeaks a également indiqué que le consulat américain de Francfort (Allemagne) abritait un centre de piratage de la CIA couvrant les territoires européen, proche-oriental et africain. Les employés du site estiment que les hackers de la CIA se voyaient délivrer des passeports diplomatiques et étaient protégés par le Département d'État.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

WikiLeaks: Obama a chargé la CIA d'espionner les partis politiques français en 2012
Clinton blâme le «WikiLeaks russe» et le FBI pour sa défaite, Trump réplique
Wikileaks publie un nouveau lot de documents Vault 7
WikiLeaks explique comment la CIA espionne grâce aux TV connectées
La CIA lance la chasse aux informateurs de WikiLeaks dans ses rangs
Tags:
données, logiciel, cyberattaque, espionnage, WikiLeaks, CIA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook