International
URL courte
9311
S'abonner

Vendredi, dans le monde entier, la société Kaspersky Lab a recensé une vaste cyberattaque contre de nombreux établissements. La Russie n’a pas fait exception à la règle. Opérateurs mobiles, banques mais aussi ministères de l’Intérieur et de la Santé ont été attaqués. Sans succès.

En Russie, les plus importants opérateurs mobiles, tels que Mégaphone, MTS et VimpelCom, le ministère de l'Intérieur, le ministère de la Santé publique ainsi que plusieurs banques, y compris la plus grande banque d'Europe orientale Sberbank, ont été ciblés par une cyberattaque d'envergure.

Selon les dernières informations, les établissements russes en question ont repoussé avec succès ces attaques.

« Je vous informe que le ministère de la Santé russe a repoussé l'attaque déclenchée et a défendu tous les points faibles », a fait savoir sur son compte Twitter Nikita Odintsov, le conseiller du chef du ministère de la Santé.

​La banque russe Sberbank est également parvenue à assurer sa sécurité.

« Les systèmes de sécurité informatique ont enregistré à temps les tentatives visant à pénétrer dans l'infrastructure de la banque. Le réseau des banques prévoit une défense contre de telles attaques. La pénétration des virus dans le système n'a pas eu lieu », a annoncé Sberbank à Sputnik.

Selon Petr Lidov, le directeur de communication de l'opérateur mobile Mégaphone, une attaque est survenue au bureau de la société à Moscou.

« On a découvert ce vendredi dans notre bureau que sur plusieurs ordinateurs un avertissement est apparu, disant "payez 300 dollars ou nous allons tous faire disparaître". Cela s'est rapidement propagé, donc on a été obligé de prendre des mesures au plus vite », a-t-il déclaré à Sputnik.

Quelque 74 pays dans le monde ont été victimes, vendredi 12 mai, d'attaques informatiques utilisant pour certaines un « rançongiciel », un virus qui bloque les ordinateurs jusqu'au versement d'une rançon.

D'après l'ex-employé de l'Agence nationale de la sécurité américaine (NSA) Edward Snowden, l'attaque informatique de portée mondiale aurait été perpétrée à l'aide d'un virus informatique initialement développé par la NSA.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le parquet de Paris ouvre une enquête sur l'impact de la cyberattaque en France
Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale de hackers»
L'impossibilité de détecter la source d'une cyberattaque permet de désigner les coupables
Tags:
téléphonie mobile, banques, cyberattaque, Sberbank, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, Europe, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook