Ecoutez Radio Sputnik
    Mer de Chine méridionale

    Mer de Chine méridionale: Washington incapable de contrer Pékin

    © AP Photo / Xinhua, Wang Cunfu, File
    International
    URL courte
    5573
    S'abonner

    Le Centre américain pour les études stratégiques et internationales (CSIS) a publié un ouvrage sur la théorie et la pratique visant à contrer la Chine dans une «zone grise», notamment dans les régions à litiges en mers de Chine méridionale et de Chine orientale. L’expert militaire russe Vassili Kachine le commente pour Sputnik.

    Il est peu probable que les États-Unis puissent mener aujourd'hui une politique conséquente sur n'importe quelle question concernant la Chine, et les recommandations sur l'opposition à la stratégie chinoise, formulées dans l'ouvrage, sont très éloignées de la réalité, a déclaré à Sputnik Vassili Kachine.

    « Les priorités de l'actuelle administration américaine changent rapidement et de façon imprévisible, alors que les axes majeurs de la politique des États-Unis peuvent opérer une volte-face à tout moment », a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que la coopération avec la Chine sur la question coréenne compte énormément pour les États-Unis qui ne veulent par conséquent pas fâcher Pékin quand il s'agit des litiges en mers de Chine méridionale et de Chine orientale.

    « Les positions sécuritaires de Washington en Asie du Sud-Est se sont mises à faiblir sous Barack Obama, et cette tendance se poursuit sous Donald Trump. Qui plus est, le protectionnisme et l'imprévisibilité de la nouvelle administration américaine ne feront sans doute qu'accélérer ce processus », a estimé l'expert.

    Selon ce dernier, la Chine a déjà réussi à obtenir des changements irréversibles dans cette région, qu'il s'agisse de la situation générale ou du rapport des forces.

    « Ainsi, cette analyse complète et profonde de la tactique et de la stratégie de la Chine dans les contentieux maritimes aurait pu beaucoup aider les États-Unis il y a plusieurs années, mais elle est sans doute plutôt inutile à l'heure actuelle », a conclu M. Kachine.

    Les tensions en mer de Chine méridionale prennent une tournure de plus en plus préoccupante, Pékin affirmant notamment que les îles Paracels, ou Xisha en chinois, font partie intégrale du territoire chinois. La Chine a pris le contrôle des îles en 1974 après une brève confrontation avec la marine sud-vietnamienne. Le Vietnam revendique toujours ces îles, de même que les autorités taïwanaises.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Chine déploie des systèmes de missiles en mer de Chine méridionale (Images)
    Washington dépêche un destroyer lance-missiles en mer de Chine méridionale
    Pékin nie la militarisation des îles en mer de Chine méridionale
    Tags:
    protectionnisme, imprévisibilité, priorité, stratégie, politique, Center for Strategic and International Studies (CSIS), Sputnik, Vassili Kachine, Donald Trump, Barack Obama, Mer de Chine méridionale, mer de Chine orientale, Asie du Sud-Est, Washington, Pékin, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik