Ecoutez Radio Sputnik
    Missile nord-coréen Musudan

    Ce que l’on sait sur le tir du nouveau missile balistique nord-coréen

    © AFP 2017 Jung Yeon-Je
    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (373)
    3111192715

    La Corée du Nord a procédé dimanche à un nouveau tir de missile balistique, ont annoncé les autorités sud-coréennes et américaines. Un défi qui intervient quatre jours après l'élection du président sud-coréen Moon Jae-in, soucieux de dialoguer avec le Nord.

    La Corée du Nord a procédé dimanche à un tir de missile balistique, le premier depuis l'élection du nouveau président sud-coréen, a annoncé l'armée sud-coréenne dans un communiqué.

    Le missile, tiré vers 05h27 locales depuis Kusong, au nord-ouest de Pyongyang, a effectué un vol de 700 km et atteint une altitude de plus de 2 000 km avant d'atterrir en mer du Japon à 400 km des côtes nord-coréennes, selon des responsables sud-coréen et japonais.

    Le missile a ainsi dépassé la distance et l'altitude du tir de missile de moyenne portée mené depuis la même base en février dernier.

    Le commandement régional américain a estimé que le vol ne « correspondait pas à un missile balistique intercontinental ».

    Le missile pourrait représenter un nouveau type d'arme du régime nord-coréen, a déclaré le ministre japonais de la Défense Tomomi Inada. La Corée du Nord est en fait soupçonnée de chercher à développer des missiles de longue portée à ogive nucléaire capables d'atteindre les États-Unis.

    Dimanche, des experts estimaient que ce nouvel essai, d'une portée supérieure à celle des tirs passés, signalait des progrès dans le programme d'armement nord-coréen, depuis février.

    David Wright, membre de l'Union of concerned scientists (UCS) et spécialiste balistique, estime que si le missile avait été tiré à un angle normal (et non selon la trajectoire haute constatée), il aurait pu parcourir 4 500 km au plus.

    Kim Dong-yub, spécialiste de l'Extrême-Orient à la Kyungnam University de Séoul, juge que le missile aurait pu atteindre 6 000 kilomètres, soit une distance suffisante pour toucher Hawaï. On parle généralement de missile de longue portée quand la distance parcourue dépasse 6 000 km.

    Il y a deux semaines, l'essai de missile précédent avait échoué, le projectile ayant explosé en vol après quelques minutes. C'était le quatrième échec consécutif essuyé par l'armée nord-coréenne depuis mars.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Nucléaire coréen (373)

    Lire aussi:

    «Les hostilités des USA contre la Corée du Nord dépassent les bornes», avertit Pyongyang
    Nouveau président en Corée du Sud: à quels changements la Russie doit-elle s'attendre?
    Le Président sud-coréen Moon se dit prêt à se rendre en Corée du Nord
    Tags:
    menaces, missiles, nucléaire, Corée du Sud, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik