International
URL courte
Cyberattaque Wannacry (15)
11313
S'abonner

Évoquant la propagation du virus WannaCry, qui fait des ravages à travers le monde, Vladimir Poutine a précisé «qu'on recherche toujours les coupables là où ils ne sont pas».

Lors d'une conférence de presse organisée à l'issue de sa visite en Chine, Vladimir Poutine a commenté les récentes cyberattaques de grande ampleur qui provoquent une forte préoccupation à travers le monde.

Selon le Président russe, il est étrange d'accuser la Russie à ce propos, compte tenu du fait que le président de Microsoft, Brad Smith, a lui-même pointé du doigt la NSA et la CIA dans la propagation du virus WannaCry.

« En principe, cela (les cyberattaques, ndlr.) devient inquiétant, il n'y a rien de bon ici. Cela inspire des préoccupations. Quant à la source de ces menaces, il me semble que la direction de Microsoft l'a dit ouvertement, désignant les services de renseignement américains comme source initiale de la propagation de ce virus. La Russie n'y est pour rien. Je suis étonné d'entendre quelque chose d'autre dans cette situation », a déclaré Vladimir Poutine.

« Soit dit en passant, cela reflète de la meilleure façon les réalités concernant cette question et ce problème, qui réside dans le fait qu'on recherche toujours les coupables là où ils ne sont pas », a-t-il ajouté.

Une attaque informatique de grande ampleur a fait plus de 200 000 victimes dans au moins 150 pays depuis le 12 mai. Les pirates ont utilisé une faille dans le système d'exploitation Windows pour diffuser un « rançongiciel », un virus qui bloque les ordinateurs jusqu'au versement d'une rançon.

Cette attaque a affecté les hôpitaux britanniques, le constructeur automobile français Renault, le système bancaire russe, le groupe américain FedEx ou encore des universités en Grèce et en Italie.

En Russie, les plus importants opérateurs mobiles, tels que Mégaphone, MTS et VimpelCom, le ministère de l'Intérieur, le ministère de la Santé publique ainsi que plusieurs banques, y compris la plus grande banque d'Europe orientale Sberbank, ont été ciblés par une cyberattaque d'envergure.

Selon les dernières informations, les établissements russes en question ont repoussé avec succès ces attaques.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Cyberattaque Wannacry (15)

Lire aussi:

De nouvelles cyberattaques à craindre? Des inconnus cherchent à dérober l’antivirus
Europol indique quand pourrait commencer une nouvelle vague de cyberattaques
«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Tags:
cyberattaque, virus informatique, WannaCry, Microsoft, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook