Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats de la Bundeswehr envoyés en Turquie

    Merkel: l’Allemagne recherche une alternative à la base turque d’Incirlik

    © AFP 2017 CARMEN JASPERSEN
    International
    URL courte
    303593352

    Les soldats de la Bundeswehr déployés sur la base d’Incirlik, en Turquie, pourraient être transférés dans un pays voisin sur fond de montée des tensions entre la Turquie et l’Allemagne. Ankara a interdit lundi aux parlementaires allemands de se rendre à la base, suite à l’octroi par Berlin d’asile politique à des officiers turcs.

    L'Allemagne recherche d'autres bases capables d'accueillir son contingent militaire qui est actuellement déployé à la base aérienne turque d'Incirlik, dans la province d'Adana, a déclaré lundi la chancelière allemande Angela Merkel.

    « Nous poursuivrons des négociations [avec la Turquie, ndlr], mais nous rechercherons également […] des alternatives à Incirlik. La Jordanie figure parmi les variantes que nous étudions », a indiqué Angela Merkel.

    Selon les médias, Berlin peut également utiliser des bases militaires au Koweït ou à Chypre.

    Ankara a interdit lundi à une délégation parlementaire allemande de rendre visite le 16 mai aux soldats de la Bundeswehr déployés sur la base d'Incirlik. Les deux pays menaient des négociations à ce sujet depuis début avril.

    D'après le magazine Der Spiegel, les autorités turques ont ainsi réagi à la décision de Berlin d'accorder l'asile à plusieurs officiers turcs et à leurs proches qui risquaient d'être victimes de répressions en Turquie.

    L'interdiction de la Turquie a provoqué l'indignation de Berlin. Martin Schaefer, porte-parole officiel du ministère allemand des Affaires étrangères, a déclaré que pour le gouvernement allemand il était « évident que les soldats de la Bundeswehr, des soldats allemands en mission à l'étranger […] pouvaient accueillir des députés du Bundestag ».

    À l'heure actuelle, quelque 260 militaires allemands sont déployés à Incirlik. Ils « accomplissent des missions de reconnaissance et de ravitaillement des avions » qui portent des frappes contre les djihadistes de Daech en Syrie et en Irak, d'après la chaîne de télévision allemande Deutsche Welle.

    En 2016, la Turquie avait déjà empêché aux parlementaires allemandes de se rendre à la base d'Incirlik suite à l'adoption en juin par le Bundestag d'une résolution condamnant le génocide en 1915 des Arméniens sous l'Empire ottoman. Ankara avait finalement accepté d'accueillir les parlementaires allemands après plusieurs mois de discussions et seulement après qu'Angela Merkel a déclaré que la résolution sur le génocide n'était pas « juridiquement contraignante ».

    Incirlik est la base militaire des États-Unis et de l'Otan située le plus à l'est de l'Europe. Créée pendant les années 1950, elle a été utilisée pendant les missions de reconnaissance contre l'URSS, l'opération américaine au Liban en 1958, l'opération Tempête du désert en 1991 et les guerres en Afghanistan, en Irak et en Syrie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Turquie manigance un "plan X" contre l'Allemagne
    L'Allemagne retire ses missiles sol-air Patriot de la Turquie
    L'Allemagne et la Turquie en plein désamour
    Tags:
    base militaire, base aérienne d'Incirlik, Angela Merkel, Chypre, Jordanie, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik