International
URL courte
510
S'abonner

L’administration turque continue de pourchasser les participants présumés au coup d’État avorté de juillet 2016, dont elle accuse l’opposant en exil Fethullah Gülen. À présent, c’est au tour des employés de deux ministères.

Le parquet général d'Ankara a délivré des mandats d'arrêt contre plus de 80 employés du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles et du ministère de l'Éducation nationale, selon des médias locaux.

Les arrestations sont réalisées dans le cadre d'une enquête concernant l'activité de FETO (ou Mouvement Gülen), un mouvement islamiste et conservateur dirigé par un imam turc résidant aux États-Unis depuis 1999, Fethullah Gülen.

M. Gülen est accusé par les autorités turques d'avoir orchestré la tentative de coup d'État survenue le 16 juillet 2016 en Turquie.

Les interpellations ont commencé mardi matin. Il est prévu d'appréhender quelque 25 personnes travaillant au ministère de l'Éducation, essentiellement des instituteurs, et 60 employés du ministère de l'Énergie, selon des sources.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016, à Ankara et à Istanbul, un groupe de soldats et d'officiers turcs ont tenté de commettre un coup d'État. Le putsch a fait 246 morts et plus de 2 000 blessés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Turquie: le parquet réclame 2 900 ans de prison pour Gulen
Allemagne: 20 Turcs soupçonnés d’avoir espionné les partisans de Gülen
Plus de 100 Turcs avec le statut diplomatique demandent l’asile en Allemagne
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Tags:
opposition, arrestation, Fethullah Gülen, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook