International
URL courte
472054
S'abonner

Les déclarations d'un responsable américain à propos du Mur des Lamentations à Jérusalem ont suscité la colère de l'État hébreu.

Israël a demandé des explications à la Maison-Blanche après qu'un diplomate américain, préparant la visite du Président Trump en Israël, a déclaré que le Mur des Lamentations se trouvait en Cisjordanie, c'est-à-dire en territoire palestinien occupé.

« Nous sommes persuadés que ces déclarations sont contraires à la politique de Donald Trump […]. Israël est déjà parvenu à s'entendre avec les États-Unis sur ce sujet », a annoncé un porte-parole du bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu cité par l'agence Reuters.

La Maison-Blanche a pour sa part déclaré que les propos en question ne représentaient pas la position de l'administration Trump.

« Ces propos sur le Mur occidental n'étaient pas autorisés et ils ne représentent pas la position des États-Unis, encore moins celle du Président », a indiqué un responsable américain cité par le Times of Israël.

Israël considère l'ensemble de la ville de Jérusalem comme sa capitale indivisible, y compris Jérusalem-Est dont il s'est emparé pendant la guerre des Six Jours en 1967 avec le reste de la vieille ville avant de l'annexer en 1980.

Pour leur part, les Palestiniens veulent établir à Jérusalem-Est la capitale de leur futur État. Les Nations unies considèrent Jérusalem-Est comme territoire occupé.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Enhardi par l'arrivée de Trump, Israël veut construire 566 logements à Jérusalem-Est
Moscou: Jérusalem-Est future capitale de la Palestine, Jérusalem-Ouest celle d’Israël
La Palestine ne reconnaîtra plus Israël si Trump transfère l'ambassade US à Jérusalem
Tags:
occupation, annexion, visite, Mur des Lamentations, Benjamin Netanyahu, Donald Trump, Cisjordanie, Jérusalem, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook