Ecoutez Radio Sputnik
    Kiev capitale nord-coréenne: Porochenko fustigé pour le blocage des sites russes

    Kiev capitale nord-coréenne: Porochenko fustigé pour le blocage des sites russes

    © AFP 2019 Genya Savilov
    International
    URL courte
    14181
    S'abonner

    Alors que Piotr Porochenko est lui-même utilisateur des réseaux sociaux russes, il n’a pas hésité à annoncer le blocage de VKontakte et Odnoklassniki dans tout le pays. Entre rires et indignation, les internautes ont commenté cette décision du Président, devenue rapidement un sujet populaire sur la Toile.

    « Bêtise de première », « violation des règles de la démocratie », « feu vert pour le troisième Maïdan », telles sont les premières réactions des utilisateurs des réseaux sociaux VKontakte et Odnoklassniki à la décision du Président ukrainien Piotr Porochenko de bloquer l'accès à ces sites en Ukraine.

    D'ailleurs, M. Porochenko lui-même est utilisateur assuré de ces réseaux, fait officiellement confirmé par l'agence d'information ukrainienne Ukrainski Novini ainsi que par le message publié par le Président ukrainien sur son profil Vkontakte annonçant sa décision en début d'après-midi.

    Indignés par ce blocage de VKontakte, réseau plus populaire que Facebook parmi les Ukrainiens, les internautes ont réagi violemment.

    Alors, certains ont essayé de faire passe un message au Président

    qu'il soit gentil…

    « Cher Piotr Alekseevich Porochenko, le blocage des réseaux sociaux ne fera pas revenir la Crimée et prendre fin à la guerre », a ainsi écrit l'utilisateur @BeaMiller335 sur la page officielle du chef d'État ukrainien sur Twitter.

    ​ou menaçant…

    « Piotr, qu'est-ce qui ne te plaît pas dans les portails libéraux russes? Tu es complètement fou ou n'a pas encore bu un coup. Ne pense même plus à être réélu », a surenchéri @Vl_Berger.

    ​Les autres rappellent que VKontakte bat des records de fréquentation parmi les Ukrainiens:

    « Petite pensée au blocage du site VKontakte en Ukraine. VK est le réseau social le plus populaire là-bas, battant sèchement Facebook sur le score de 5:1 », a affirmé Bryan MacDonald‏, journaliste.

    ​« Alors, en Ukraine, ils bloquent VKontakte, le seul réseau social que j'utilise régulièrement », a regretté Artiom Buchkowsky, concepteur de site Web.

    ​Toutefois, la majorité des internautes excellent dans les blagues pour tourner cette décision en dérision.

    « Ce n'est pas par hasard que j'appelle Kiev la capitale de la Corée du Nord. C'est juste ça », a ironisé Anatoly Shariy, expert dans le domaine des médias.

    ​« Piotr s'est réveillé, a bu quelques verres et a interdit sa page sur VKontakte », a rajouté un autre.

    ​« Tu ne seras pas insulté sur les réseaux sociaux si tu les bloques »

    ​« L'Ukraine a bloqué l'accès à Yandex, VKontakte et Odnoklassniki »

    ​« Bientôt en Ukraine…»

    ​« Comment je vois le blocage en Ukraine des sites Mail.ru, VKontakte, etc »

    ​« Monsieur Porochenko, notre pays est en guerre, on a des problèmes économiques, la corruption… Comment faire? Et si l'on bloquait VKontakte? Allons-y! ».

    ​Lundi 15 mai, le Président ukrainien Piotr Porochenko a validé la décision du Conseil de sécurité nationale d'élargir la liste noire de personnes physiques et morales russes et de prolonger la durée des sanctions à leur encontre. L'agence d'information internationale Rossiya Segodnya, dont Sputnik fait partie, les chaînes de télévision REN, Zvezda ou TV Centre, ainsi que des réseaux sociaux et services en ligne Yandex, Odnoklassniki, VKontakte et Mail.ru entre autres ont été frappés de sanctions pour une durée de trois ans.

    En outre, les sociétés de sécurité informatique Kaspersky Lab et Dr. Web sont aussi sanctionnées en Ukraine à compter du 15 mai. Au total, les nouvelles sanctions frappent 1 228 personnes physiques et 468 personnes morales. Les sanctions contre les personnes morales ont été prolongées d'un à trois ans, tandis que les mesures restrictives à l'encontre des personnes physiques sont prolongées pour un, trois, cinq ans ou une durée indéfinie.

    Kiev capitale nord-coréenne: Porochenko fustigé pour le blocage des sites russes
    © Sputnik .
    Kiev capitale nord-coréenne: Porochenko fustigé pour le blocage des sites russes

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Kiev renforce ses sanctions: désormais même les élus européens sont ciblés
    Nouvelles sanctions antirusses: Kremlin dénonce la «politique inamicale» de Kiev
    «À quand des sanctions ukrainiennes contre les dictaphones et les caméras?»
    Kiev introduit des sanctions contre des réseaux sociaux et médias russes, dont Sputnik
    La Russie affinera ses mécanismes de riposte aux sanctions
    Tags:
    internautes, sanctions antirusses, réactions, blocage, réseaux sociaux, sanctions, VKontakte, Petro Porochenko, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik